Vladimir Poutine s’est adressé aux Russes dans un stade plein et a dénoncé un « génocide » dans le Donbass | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Vladimir Poutine a participé à une cérémonie marquant le huitième anniversaire de l'annexion de la Crimée par la Russie au stade Luzhniki de Moscou le 18 mars 2022.
Vladimir Poutine a participé à une cérémonie marquant le huitième anniversaire de l'annexion de la Crimée par la Russie au stade Luzhniki de Moscou le 18 mars 2022.
©Mikhail KLIMENTYEV / SPUTNIK / AFP

Démonstration de force

Vladimir Poutine s’est adressé aux Russes dans un stade plein et a dénoncé un « génocide » dans le Donbass

Le président russe est apparu en public dans le plus grand stade de Russie ce vendredi, à l'occasion du huitième anniversaire de l'annexion de la Crimée. Vladimir Poutine a salué « l'héroïsme » des soldats russes sans jamais utiliser le terme de guerre.

Ce vendredi après-midi, Vladimir Poutine, vêtu d'une doudoune bleu marine, est apparu devant 95.000 personnes dans le stade Loujniki de Moscou, l'une des enceintes de la dernière Coupe du monde de football.

Cette cérémonie et le discours de Vladimir Poutine ont été retransmis à la télévision russe. La plus grande enceinte sportive du pays était pleine et avait été entièrement décorée aux couleurs du pays. Cet événement s’inscrivait dans le cadre des célébrations du huitième anniversaire de l'annexion de la Crimée.

Des drapeaux russes, des banderoles avec la mention « Pour un monde sans nazisme » étaient notamment visibles et des chants patriotiques ont retenti au cœur du stade.

Des « Z » ornaient aussi les poitrines des intervenants se produisant devant la foule. Cette lettre est devenue un symbole patriotique. Elle est notamment reproduite et inscrite sur de nombreux chars russes déployés dans les zones de combats à travers l’Ukraine.

Cet événement a été l'occasion pour Vladimir Poutine de faire un point sur « les opérations militaires » actuellement en cours. Il a notamment précisé que « ceux qui mènent ce combat seront récompensés » pour leur « héroïsme ».

Pour tenter une nouvelle fois de justifier ce qu'il n'a jamais qualifié de guerre, le président russe a dénoncé la situation dans le Donbass, un « génocide » selon lui :

« Ceux qui vivent en Crimée ont eu raison lorsqu’ils ont voulu mettre des barrières solides contre le nationalisme et le nazisme. Ce qui s’est passé dans d’autres territoires et qui continue de se passer dans le Donbass est un génocide. Il y a eu des opérations militaires, pas une seule, pour les encercler, il y a eu du pilonnage constant dans cette région. Cela représente un véritable génocide, c’est un génocide qui se passe ».

Un incident technique a interrompu la retransmission du discours de Vladimir Poutine. La chaîne de télévision publique russe Rossiya-24 a enchaîné en montrant d'autres moments de l'événement, discours officiels et chansons populaires.

Quinze minutes après cette coupure, la télévision a repris la diffusion de l'intervention du président russe en différé.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a précisé aux agences russes que la retransmission avait été interrompue à cause d'une « panne technique sur un serveur ».

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !