Taïwan accuse la Chine de simuler une attaque de l’île | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les exercices militaires organisés par la Chine autour de Taïwan doivent durer jusqu’à dimanche.
Les exercices militaires organisés par la Chine autour de Taïwan doivent durer jusqu’à dimanche.
©Noel Celis / AFP

Exercices militaires

Taïwan accuse la Chine de simuler une attaque de l’île

Les exercices organisés autour de Taïwan doivent durer jusqu’à dimanche et sont présentés comme un entraînement à un « blocus » de l’île.

Taïwan a accusé ce samedi l’armée chinoise de simuler une attaque de l’île. La Chine intensifie ses représailles après la visite à Taïpei de Nancy Pelosi. Le séjour de la présidente de la Chambre des représentants est vécu comme une « provocation » par Pékin. Washington s’était engagé à ne pas avoir de relations officielles avec le territoire insulaire revendiqué par la Chine.

La diplomatie chinoise a annoncé vendredi soir la « suspension » de plusieurs coopérations avec les Etats-Unis, en matière notamment de justice, de lutte anti-drogue, mais aussi sur le changement climatique. Les deux pays, plus importants émetteurs de gaz à effet de serre en valeur absolue, avaient pourtant noué un accord sur le climat lors du sommet de la COP26 à Glasgow en 2021.

Sur le front militaire, la Chine poursuit samedi ses plus importants exercices jamais organisés autour de Taïwan. Ils doivent durer jusqu’à dimanche midi et sont présentés comme un entraînement à un « blocus » de l’île. Les autorités taïwanaises ont annoncé samedi avoir détecté de « multiples » avions et navires chinois dans le détroit de Taïwan entre l’île et la Chine continentale.

Si Taïwan a bien un gouvernement et revendique « être un pays en tant que tel », la Chine considère l’île comme une de ses provinces. Explications

L’armée chinoise a annoncé avoir déployé la veille des chasseurs, des bombardiers et de nombreux destroyers et bateaux d’escorte pour participer à ces manœuvres menées « jour et nuit ».

L’armée chinoise a publié dans la nuit de vendredi à samedi la vidéo d’un pilote des forces aériennes filmant, depuis son cockpit, le littoral et les montagnes de Taïwan. Des images impressionnantes censées démontrer la capacité de Pékin à s’approcher très près des côtes de l’île.

Pour la première fois, des missiles ont survolé Taïwan durant ces exercices militaires, a affirmé la télévision publique chinoise CCTV.

Du côté de Taïpei, les autorités ont dénoncé les actions de leur « voisin malveillant » et annoncé que 68 avions et 13 navires militaires chinois avaient franchi vendredi la « ligne médiane ». Tracée unilatéralement par les États-Unis durant la Guerre froide, cette ligne n’a jamais été reconnue par Pékin.

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !