Syrie : cible officieuse de la France, Salim Benghalem serait toujours en vie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : cible officieuse de la France, Salim Benghalem serait toujours en vie
©

Loupé !

Syrie : cible officieuse de la France, Salim Benghalem serait toujours en vie

A en croire L'Express, le djihadiste aurait discuté avec ses proches, peu après la frappe aérienne française.

Paris a-t-il raté son coup ? Soupçonnée par Le Monde d'avoir visé, sans l'admettre, un homme en particulier lors du bombardement d'un camp d'entraînement en Syrie, la France aurait raté le coche, à en croire L'Express, puisque Salim Benghalem serait toujours en vie.

Ce djihadiste français, originaire de Cachan, se serait entretenu avec des proches sur Skype, peu après l'attaque. "Dans le choix des mots et la manière de s'exprimer, ils n'ont aucun doute sur le fait qu'il s'agissait bien de lui", affirme le journal. "A l'Etat islamique, nous sommes des hommes que le monde veut tuer alors que la mort est le but que nous recherchons" aurait même affirmé Salim Benghalem aux journalistes.

Selon le Monde, cet homme, devenu un cadre opérant de l'Etat islamique était bien la cible de l'attaque aérienne française. Mais sa mort serait considérée comme une exécution extrajudiciaire réprimée par les Nations Unies, si la préméditation était confirmée.

A LIRE AUSSI - Syrie : cher alliés de l’OTAN, Vladimir Poutine a un message pour vous (très au-delà de Bachar el-Assad)

Lu sur Francetv Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !