Rome, New York, Tokyo, Buenos Aires … nombreuses manifestations à travers le monde en soutien au peuple ukrainien | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un manifestant tient une pancarte représentant Vladimir Poutine en Adolf Hitler lors d'une manifestation contre l'opération militaire de la Russie en Ukraine. Barcelone, 26 février 2022.
Un manifestant tient une pancarte représentant Vladimir Poutine en Adolf Hitler lors d'une manifestation contre l'opération militaire de la Russie en Ukraine. Barcelone, 26 février 2022.
©JOSEP LAGO / AFP

Indignation mondiale

Rome, New York, Tokyo, Buenos Aires … nombreuses manifestations à travers le monde en soutien au peuple ukrainien

Alors que les combats font toujours rage en Ukraine, de nombreuses manifestations en soutien à l’Ukraine ont eu lieu dans le monde

Défilés de rue, marche aux flambeaux … Les manifestations de solidarité avec l’Ukraine se multiplient à travers le monde. 

En Géorgie, ex-république soviétique, près de 30 000 personnes se sont rassemblées dans les rues vendredi soir, ravivant une impression de déjà-vu suite à une invasion russe en 2008. Sur l’artère principale de la capitale, Tbilissi, les manifestants ont agité des drapeaux ukrainiens et géorgiens. « Nous avons de la compassion pour les Ukrainiens, peut-être plus que d'autres pays, parce que nous avons connu l'agression barbare de la Russie sur notre sol », a confié à l'AFP Niko Tvauri, un chauffeur de taxi de 32 ans. « Ukrainiens, Géorgiens, le monde entier doit résister à Poutine qui veut rétablir l'Union soviétique », a déclaré de son côté une enseignante de français, Meri Tordia, 55 ans. « L'Ukraine saigne et le monde regarde et parle de sanctions qui ne peuvent pas arrêter Poutine », a-t-elle ajouté en pleurant.

Dans la capitale italienne, les romains étaient également au rendez-vous. « Bannissez la Russie de Swift » pouvait-on lire sur des banderoles. D’autres comparaient Vladimir Poutine à Hitler.

En Argentine, près de 2000 personés ont défilé dans les rues de Buenos Aires, dont des immigrés ukrainiens. Ils ont scandé des slogans en ukrainien, tels que « Gloire à l’Ukraine, gloire à ses héros ». « Russes et Ukrainiens avons beaucoup en commun. Alors mon principal sentiment c'est la colère : la dernière chose que j'imaginais c'est que les Russes allaient venir tuer mon peuple », déclarait au bord des larmes à l'AFP Tetiana Abramchenko, 40 ans, arrivée avec sa fille en Argentine en 2014, après l'annexion russe de la Crimée.

BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !