Olivier Véran annonce des assouplissements du passe sanitaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce un assouplissement du passe sanitaire.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce un assouplissement du passe sanitaire.
©ALAIN JOCARD / AFP / POOL

Moins de contraintes

Olivier Véran annonce des assouplissements du passe sanitaire

Dans une interview au Parisien publiée à la veille de la mise en place du passe sanitaire, le ministre de la Santé annonce des ajustements du dispositif.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé des assouplissements dans l'application du passe sanitaire, qui sera étendu lundi à de nombreux lieux, dont les restaurants, dans une interview au Parisien publiée ce dimanche 8 août.  

Au lendemain de la quatrième journée de mobilisation des anti passe sanitaire et anti vaccination, qui ont été 237.000 à manifester ce samedi selon la police, 33.000 de plus qu’il y a une semaine, le ministre de la Santé veut rassurer : "le pass est déjà appliqué dans plusieurs secteurs depuis juin et expérimenté depuis plusieurs semaines dans de nouveaux lieux et les choses se passent globalement très bien. Les outils sont simples, les contrôles rapides. Notre option n’est pas d’exclure mais d’inclure : à la fois les vaccinés mais aussi ceux qui ne le sont pas et à qui on donne la possibilité de se faire tester", dit-il.

Pour autant, il annonce des assouplissements. "Un dépistage négatif sera valide 72 heures et non plus 48 heures pour les non-vaccinés", annonce-t-il. Autre nouveauté : "il sera possible d’effectuer des autotests supervisés par un professionnel de santé, en plus des tests antigéniques et PCR. Eux aussi seront valables 72 heures." Cette deuxième annonce est surtout destinée aux soignants qui pourront ainsi se faire facilement dépister sur leur lieu de travail.

Le ministre apporte aussi une précision : "Non, chez un médecin généraliste dans un cabinet de ville, le pass n’est pas exigé. Dans les hôpitaux, il le sera mais en aucun cas il ne devra être un frein pour accéder à des soins utiles et urgents." 

À Lire Aussi

Passe sanitaire et vaccination : ces drôles de crise de foi qui bouleversent les piliers traditionnels de nos démocraties
Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !