Marlène Schiappa contre Audrey Pulvar, et une partie de l'UNEF et du PS "à la remorque des idées indigénistes" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marlène Schiappa
Marlène Schiappa
©Capture d'écran RTL

Polémique

Marlène Schiappa contre Audrey Pulvar, et une partie de l'UNEF et du PS "à la remorque des idées indigénistes"

La ministre chargée de la Citoyenneté contre les réunions destinées aux victimes de racisme et de discriminations, organisées en non-mixité

Marlène Schiappa  a répondu, lundi matin, sur RTL à  Audrey Pulvar, candidate socialiste aux régionales en Île-de-France, qui a déclaré ce week-end  qu'il est possible pour une personne blanche de venir à une réunion en non-mixité, mais qu'il peut lui être demandé de "se taire".

"Il me semble que là, Audrey Pulvar et une partie d'ailleurs de l'Unef, et une partie du Parti socialiste (...) sont à la remorque des idées indigénistes en souhaitant qualifier les personnes en fonction de leur couleur de peau (...) Qu'il y ait des groupes de parole et que des victimes de racisme ou de sexisme s'expriment : oui, c'est important. Mais à aucun moment, on doit demander à quelqu'un de se taire ou de sortir en fonction de sa couleur de peau." a expliqué Marlène Schiappa sur RTL.

"Ce qui me dérange et ce qui est incompatible, à mon humble avis, avec les valeurs de la République, c'est de qualifier les gens en fonction de ce qu'ils sont et pas en fonction de ce qu'ils ont vécu." a ajouté la ministre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !