Mali : les combats se poursuivent à Gao, 5 morts dans un attentat à Tessalit<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Au total, l'attentat a fait 5 morts, dont deux kamikazes
Au total, l'attentat a fait 5 morts, dont deux kamikazes
©Ahamadou Cissé

Affrontements

Un attentat à la voiture piégée a fait 5 morts ce jeudi dans le nord-est du Mali. Pendant ce temps-là, à Gao, de violents combats opposent les forces française et malienne aux islamistes.

Ce vendredi, une installation du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touareg) à Inhalil, près de Tessalit, dans le nord-est du Mali, a été prise pour cible lors d'un attentat à la voiture piégée. Au total, l'attentat a fait 5 morts, dont deux kamikazes.

"A Inhalil ce vendredi matin, vers 6 heures, deux véhicules kamikazes ont explosé visant des civils et des combattants du Mouvement national de libération de l'Azawad. Il y a eu trois morts et plusieurs blessés dans les rangs du MNLA et parmi les civils", confirme une source sécuritaire malienne.

Par ailleurs, les combats à Gao, entamés dans la nuit de mercredi à la périphérie de la ville, se sont poursuivis jeudi en centre-ville. Les soldats maliens ont vite été appuyés par l'armée française.Des tirs à l'arme lourde ont été entendus pendant plusieurs heures dans la nuit de mercredi à jeudi, aux entrées nord et sud de la ville.

Les islamistes ont déjà prévenu les forces françaises et maliennes que la bataille était loin d’être gagnée. Le Mujao (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest) a affirmé avoir envoyé des hommes dans cette ville, sans en préciser le nombre, en assurant que "la bataille" ne faisait que commencer pour reconquérir le Nord Mali.

Une source militaire malienne a évoqué jeudi la présence d'une "quarantaine d'islamistes" venus de villages proches de Gao.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !