Les éléments essentiels de la vie présents sur Mars | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Les éléments essentiels de la vie présents sur Mars
©

Petits hommes verts ?

Les éléments essentiels de la vie présents sur Mars

Du carbone a été retrouvé dans 10 météorites provenant tout droit de la planète.

La planète rouge n’est pas aussi inhospitalière que sa réputation veut bien le faire croire, selon un article publié dans la revue Science. De récentes analyses de météorites suggèrent que les éléments chimiques essentiels à la vie seraient présents sur Mars.

Du carbone a été retrouvé dans 10 météorites provenant tout droit de la planète, après avoir enjambé plus de quatre milliards d’années d’histoire martienne. Les chercheurs s’en sont assurés : les traces de carbone ne sont pas le résultat d’une contamination par la Terre.

Cependant, pas d’emballement : les observations montrent aussi que ce carbone ne provient pas directement de formes de vie.
Ce « carbone organique » provient plutôt d’une activité volcanique sur la planète rouge. Le carbone organique est une particule de carbone mécaniquement reliée à de l’hydrogène.

Une preuve que la planète a été engagée dans des processus de chimie organique « pendant l’essentiel de son histoire. »
Une grande nouvelle, selon le chef de l’équipe, Dr Andrew Steele qui a expliqué à la BBC : « Cela fait 40 ans que nous cherchons un réservoir de « carbone organique » sur Mars ». Le carbone est en effet une des briques principales de la vie : sans carbone, les briques essentielles de la vie ne peuvent pas exister… C’est le carbone organique qui, avec l’hydrogène, l’oxygène, l'azote, fabriquent les molécules de la vie. »

Il est maintenant temps de passer à la grande question : « Qu’est-il arrivé ensuite, quel a été le destin de ce carbone, a-t-il sauté le pas vers la création de la vie sur Mars ? »
Les chercheurs espèrent que la prochaine mission qui atterrira sur Mars (Mars Science Laboratory) pourra faire davantage de lumière sur cette question.

Lu sur La BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !