Les conséquences psychiatriques de la pandémie sur les enfants et les adolescents sont marquées depuis l’automne 2020 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Enfants masqués
Enfants masqués
©SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Coronavirus

Les conséquences psychiatriques de la pandémie sur les enfants et les adolescents sont marquées depuis l’automne 2020

Selon le Conseil scientifique il est probable que l’impact sur la santé mentale des enfants et des adolescents va perdurer

Depuis l’automne 2020, les services de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent sur l’ensemble du territoire ont vu une augmentation conséquente des demandes de soins ambulatoires et hospitaliers avec une saturation des services en question, ainsi que des services de pédiatrie, qui ont dû accueillir tout au long de ces dix derniers mois des enfants et des adolescents relevant de soins psychiatriques constate une note de 38 pages du Conseil scientifique mise à jour le 25 août.

Les principales pathologies à l’origine des demandes de soins sont essentiellement des troubles anxieux et dépressifs, accompagnées d’idéations suicidaires et de gestes suicidaires, et des troubles du comportement alimentaire ajoute le Consieil scientifique.

Etant donné la durée prolongée de la pandémie, avec des périodes de poussées épidémiques, il est probable que l’impact sur la santé mentale des enfants et des adolescents va perdurer estime la note

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !