Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Dragon chinois
©DR

Contradiction

Les banques chinoises accusées de financer la déforestation dans le monde

Un rapport contredit la volonté chinoise d'apparaître comme le leader de la lutte contre le changement climatique

Les banques chinoises sont les deuxièmes plus gros financeurs de matières premières impliquées dans la déforestation des forêts tropicales humides, selon une étude citée par le Financial Times, qui jette un doute sur les ambitions de Pékin d'être un leader mondial dans la lutte contre le changement climatique.

Les données analysées par Forests & Finance, une coalition mondiale d'organisations non gouvernementales, ont montré que de janvier 2016 à avril 2020, lds institutions chinoises ont fourni 15 milliards de dollars de prêts et de services de souscription aux entreprises qui négociaient des matières premières liées à la déforestation en Asie du Sud-Est, Brésil et Afrique.

Détenue par l'Etat, l'Industrial and Commercial Bank of China est le plus grand fournisseur de prêts et de services de souscription selon la base de données, pour une valeur totale de 2,2 milliards de dollars.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !