Le gouvernement travaille pour une prime "exceptionnelle" des travailleurs de la "deuxième ligne" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le gouvernement travaille pour une prime "exceptionnelle" des travailleurs de la "deuxième ligne"
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

14ème mois

Le gouvernement travaille pour une prime "exceptionnelle" des travailleurs de la "deuxième ligne"

Il s'agirait d'une prime pour les salariés dont l'activité ne s'est pas arrêté pendant le premier et le deuxième confinement.

Les travailleurs de la "deuxième ligne", soit les transporteurs routiers, caissiers ou bien ouvriers du bâtiment ne se sont jamais arrêtés de travailler, ils ont été et sont toujours face au Covid-19. Nous les avions félicité tous les soirs pendant le premier confinement avec des concerts d'appplaudissements et de casseroles, maintenant le gouvernement tient à leur ouvrir le carnet de chèques. Le Premier ministre, Jean Castex, va s'exprimer à ce propos en fin d'après-midi à l'issu d'une réunionn entre patronat et syndicats. 

Cette aide serait une déclinaison de la "prime Macron" vers les salariés de la "deuxième ligne". Les patrons concernés pourrraient ainsi reverser à leur salariés une prime exonérée de cotisations sociales et d'impôt sur le revenu. Le montant exact est à confirmer en fin d'après-midi. 

Parmis, les secteurs concernés on trouve plus de trois millions de personnes. Il s'agit du bâtiment, du transport routier, du commerce de détail et de gros alimentaire, de la propreté, des activités agricoles, de l'aide et des soins à domicile, de la sécurité, de la boulangerie-pâtisserie, des concierges d'immeubles, des transports publics urbains et des activités du déchet.

Le Télégramme

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !