Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Joe Biden et Kamala Harris le 17 juin 2021.
Joe Biden et Kamala Harris le 17 juin 2021.
©Jim WATSON / AFP

Commémoration

Le 19 juin, jour de commémoration de la fin de l'esclavage, est désormais férié aux Etats-Unis

Le président américain Joe Biden a décidé jeudi, avec effet immédiat, que le 19 juin serait désormais férié aux Etats-Unis.

Ce samedi 19 juin a, pour les habitants des Etats-Unis, une saveur particulière : pour la première fois, il est férié. Le président Biden a signé jeudi une loi, avec effet immédiat, faisant du "Juneteenth" un jour férié fédéral et une journée nationale de commémoration de la fin de l'esclavage aux États-Unis.

"Tous les Américains peuvent ressentir la force de ce jour et tirer des leçons de notre histoire", a déclaré Joe Biden lors d'une cérémonie à la Maison-Blanche, soulignant qu'il s'agissait du premier jour férié national établi depuis l'anniversaire de Martin Luther King en 1983.

Il a ajouté que la signature de la loi était l'un des plus grands honneurs qu'il aurait en tant que président.

La loi est entrée en vigueur immédiatement, et puisque le 19 juin tombait un samedi, les écoles publiques ont été fermées ce vendredi et la plupart des employés fédéraux n'ont pas travaillé hier. À la Maison-Blanche, les responsables ont annulé le point de presse quotidien et supprimé les réunions habituelles du vendredi.

Le Sénat a adopté la mesure sans débat cette semaine après avoir éliminé une objection républicaine de longue date, et la Chambre des représentants l'a approuvée mercredi par un vote de 415 voix contre 14, toute l'opposition venant du Parti républicain.

Egalement connu sous le nom de jour de la Liberté (Freedom Day), jour de l'Émancipation (Emancipation Day), ou encore jour du Jubilé (Jubilee Day), le 19 juin était déjà une fête officielle au Texas depuis 1980. Son nom vient du 19 juin 1865, date à laquelle le général de division Gordon Granger, à Galveston, au Texas, a émis l'ordre général n° 3, qui annonçait que, conformément à la proclamation d'émancipation, "tous les esclaves sont libres." Quelques mois plus tard, le 13e amendement était ratifié, abolissant l'esclavage dans les quatre derniers États frontaliers qui n'avaient pas été soumis à l'ordre du président Abraham Lincoln.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !