La France place à la 13ème place un établissement au classement des universités de Shanghai 2021 largement dominé par les Américains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Education
La France place à la 13ème place un établissement au classement des universités de Shanghai 2021 largement dominé par les Américains
©

Bilan

La France place à la 13ème place un établissement au classement des universités de Shanghai 2021 largement dominé par les Américains

Les universités américaines dominent largement le classement, mais la France place 3 établissements dans le Top 50 avec l'université Paris-Saclay en 13ème position.

Depuis 2003, l'organisation Shangai Ranking Consultancy sort une liste des mille meilleurs université du monde. Parmi les critères d'évaluation des établissements on trouve le nombre de prix Nobel, de médailles Fields chez les chercheurs associé à l'université ou les publications dans les revues anglophones. Pour cette raison le classement est parfois qualifié d'anglo-saxons centré par les Français.

Ainsi, les États-Unis prennent la plupart des places du classement et place 16 universités dans le top 20 de l'édition 2021 avec Harvard à la première place pour la 19ème année consécutive. En deuxième place, on trouve Stanfort et en médaille de bronze l'Université de Cambridge au Royaume-Uni. À la treizième place arrive l'université Paris-Saclay regroupant CentraleSupélec et AgroParisTech. Elle gagne une place par rapport au classement 2020 et garde la première place mondiale en ce qui concerne les mathématiques. 

Frédéric Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur s'est réjoui d'un tel classement car c'est "un élément majeur de reconnaissance internationale de l’excellence et de l’attractivité de nos établissements d’enseignement supérieur et de recherche, dans une période dans laquelle notre pays n’a jamais eu autant besoin de ses scientifiques pour faire face aux défis globaux des prochaines années". 

À Lire Aussi

2020, l’année du naufrage de l’université française
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !