Gabriel Attal confirme l’application du pass sanitaire dès le 9 août, avec « une semaine de rodage » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Gabriel Attal s'exprime lors d'une conférence de presse à l'issue du Conseil des ministres en juin 2021.
Gabriel Attal s'exprime lors d'une conférence de presse à l'issue du Conseil des ministres en juin 2021.
©THOMAS SAMSON / AFP

Application des nouvelles mesures

Gabriel Attal confirme l’application du pass sanitaire dès le 9 août, avec « une semaine de rodage »

Les professionnels qui devront appliquer dès lundi le pass sanitaire en France à l’entrée de leurs établissements auront « une semaine de rodage » pour « se l’approprier », selon les précisions ce vendredi de Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement.

Le Conseil constitutionnel a validé, ce jeudi, l'essentiel de la loi qui instaure l'extension du pass sanitaire et l'obligation de la vaccination pour les soignants. L'isolement obligatoire des personnes diagnostiquées positives au Covid-19 a néanmoins été censuré. Les sanctions en cas de non-détention du fameux document ne tomberont pas dès la première semaine de son entrée en vigueur, selon le porte-parole du gouvernement.

Dès ce lundi, le pass sanitaire fera son entrée dans les restaurants, les cafés, les bars, les hôpitaux, les centres commerciaux sous certaines conditions et les transports de longue distance.

Les amendes ne seront donc pas immédiates, selon Gabriel Attal ce vendredi 6 août. Interrogé, lors d’un déplacement à Avignon sur la vaccination, sur une possible tolérance les premiers jours dans l’application du dispositif, il a rappelé que le Premier ministre Jean Castex avait promis en juillet « une semaine de rodage dans la mise en place du pass sanitaire ».

Avec l’entrée en vigueur du pass sanitaire, il est obligatoire de présenter le QR code disponible sur l’application TousAntiCovid pour entrer dans les lieux concernés.

Confirmant la date du 9 août, le porte-parole du gouvernement a ajouté qu’« il y aura une semaine de rodage pour le pass sanitaire, où les contrôles ne serviront pas à sanctionner mais d'abord à accompagner et à faire de la pédagogie ».

Selon Gabriel Attal, « c’est un outil nouveau pour un certain nombre de professionnels, il faut qu’ils puissent se l’approprier (…) Le pass sanitaire est notamment étendu au secteur du transport : TGV, Intercités et trains internationaux. Il y aura des contrôles aléatoires avant d'embarquer, à bord ou à la sortie des trains. Une personne qui ne pourrait pas embarquer, parce qu'elle a été contaminée, pourra être remboursée ».

Le pass sanitaire peut comprendre la preuve d’un schéma vaccinal complet (sept jours après celui-ci), d’un dépistage négatif au Covid ou bien d’une infection passée de moins de six mois.

Gabriel Attal a assuré que le gouvernement « n’ignore pas » l'« impact » du pass en termes d’organisation au quotidien, « notamment quand on est restaurateur et quand on a une grande terrasse. C’est une contrainte supplémentaire, mais cette contrainte permet de garantir que ces lieux peuvent rester ouverts. Si nous ne disposions pas de cet outil, nous aurions probablement dû refermer un certain nombre de lieux ».

LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !