Fitch maintient la note de la France à AA avec perspective "négative" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Fitch maintient la note de la France à AA avec perspective "négative"
Fitch maintient la note de la France à AA avec perspective "négative"
©JOEL SAGET / AFP

Fichtre !

Fitch maintient la note de la France à AA avec perspective "négative"

La perspective négative reflète l'incertitude de l'agence de notation concernant la trajectoire de l'endettement public suite au choc de la pandémie Covid-19.

L'agence de notation Fitch Ratings a maintenu vendredi à AA la note de la dette à long terme de la France, assortie encore d'une perspective négative à cause des incertitudes sur l'évolution de sa dette publique. Cette note attribuée à la France est la troisième meilleure sur l'échelle de notation de Fitch, qui compte 22 échelons. Elle correspond à un émetteur de haute qualité.

"La note AA de la France est soutenue par une économie importante, riche et diversifiée, des institutions solides et efficaces et un historique de stabilité macro-financière", justifie l'agence de notation, qui note que "l'économie française a montré des signes de résilience au choc du coronavirus". Néanmoins, "les finances publiques, et en particulier le niveau élevé de la dette publique, constituent une faiblesse de la notation", poursuit-elle.

"La perspective négative reflète l'incertitude entourant la trajectoire de l'endettement public suite au choc de la pandémie Covid-19, qui a laissé la dette publique nettement plus élevée que les années précédentes, et qui risque d'augmenter encore à long terme", prévient Fitch. D'autant que "cette détérioration s'est produite dans le contexte de niveaux d'endettement déjà élevés par rapport aux pairs, de progrès limités en matière d'assainissement budgétaire ces dernières années et d'une croissance économique modérée."

L'agence "s'attend à ce que le deficit public se réduise au cours des deux prochaines années, mais à un rythme modéré, au vu du soutien public toujours substantiel lié à la pandémie". Elle prévoit "un déficit global à 8,7% du PIB cette année", et 5,7% en 2022.

À Lire Aussi

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

À Lire Aussi

Sincérité budgétaire : le Sénat lève involontairement le voile sur la dette cachée de l’Etat

À Lire Aussi

La dette publique, cette boule de neige dont on se garde de préciser les véritables contours aux Français

À Lire Aussi

Que faire de la dette publique française ? Les 6 programmes à la présidentielle qui se préparent

À Lire Aussi

Budget 2022 : la cagnotte, le retour ?

À Lire Aussi

Coronavirus : la dette publique atteint désormais 2.438,5 milliards d'euros, soit 101,2% du PIB
Fitch Ratings

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !