Emmanuel Macron n'a pas été surpris par les "jacqueries" des Gilets Jaunes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron
©Thomas COEX / AFP

Interview

Emmanuel Macron n'a pas été surpris par les "jacqueries" des Gilets Jaunes

S'il n'avait pas perçu cette crise à ce point, le président dit ne pas avoir été surpris de ce qui arrivait

Dans une longue interview au magazine trimestriel Zadig, "Emmanuel Macron revient sur la crise des gilets jaunes : "il s’agit d’un retour de la violence dans la société. On retrouve un des fondamentaux de notre vieux pays, fait de jacqueries. Cette idée que, lorsque la colère et la peur se nouent, tout devient possible."

Le président estime que la crise des gilets jaunes est aussi celle des classes moyennes  qui "forment le socle politique et social de nos démocraties depuis le XVIIIe siècle, et  disent aujourd’hui: 'Vous nous avez abandonnées. Il n’y a plus d’histoire et de perspective de progrès pour nous.'"

Emmanuel Macron parle des Français installés à la campagne, en périphérie des grandes villes, obligés d'utiliser leur voiture. "On vous dit soudainement: 'Cette vie, ces trajets, on va les taxer fort ; si vous voulez échapper à cela, il faudra réduire les déplacements… (...) Les gens forcément deviennent fous!"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !