Église : le pape François envisage la mise en place d'une commission pour étudier la question du diaconat féminin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Église : le pape François envisage la mise en place d'une commission pour étudier la question du diaconat féminin
©Max Rossi / Reuters

"Il n'y a plus ni homme ni femme..."

Église : le pape François envisage la mise en place d'une commission pour étudier la question du diaconat féminin

Le pape s'exprimait en marge d'une rencontre avec des ordres religieux féminins.

Le pape François a déclaré qu'il allait créer une commission pour étudier la question d'autoriser des femmes à entrer au diaconat, rapporte le National Catholic Reporter, un des plus principaux journaux catholiques américains.

Lors d'une rencontre avec des dirigeantes de congrégations et d'ordres religieux féminins, l'une des participantes a demandé au pape pourquoi l'Église n'acceptait pas les femmes au diaconat, et a suggéré qu'il crée une commission pour y réfléchir. Après un peu de réflexion, le pape a répondu : "Constituer une commission officielle pour étudier la question ? Je crois, oui. Il serait bon pour l'Église de clarifier ce point. [...] Je ferai en sorte qu'on fasse quelque chose comme ça. [...] Il me semble utile qu'une commission étudie la question."

En 1994, dans sa lettre apostolique Ordinatio Sacerdotalis, Jean-Paul II avait écrit que "l'Église n'a aucune autorité du tout" pour ordonner des femmes prêtre, une déclaration empreinte de l'infaillibilité papale selon la Congrégation de la doctrine de la foi. Cette déclaration semble donc avoir définitivement fermé la porte sur ce sujet—un pape suivant qui reviendrait sur cette décision nierait le dogme de l'infaillibilité papale et donc l'autorité de son office, ce qui semble fort peu probable.

Les diacres peuvent être mariés et exécutent certaines des fonctions sacerdotales des prêtres—ils peuvent marier et baptiser—mais pas toutes. La question du diaconat féminin est beaucoup moins réglée. Il y a des questions théologiques—le rôle de la fonction sacerdotale dans l'Eglise—mais également historiques. En effet, certains témoignages suggèrent qu'il y a eu des "diaconesses" aux premiers siècles de l'Église, auquel cas ce précédent voudrait dire que l'existence de femmes diacres n'est pas contraire à la doctrine catholique. Mais il n'est pas clair que ces "diaconesses" étaient effectivement des diacres ordonnés au sens où existe le diaconat masculin. En effet, le terme grec diakonos peut faire référence à tout rôle d'assistance, et pas forcément à une fonction spécifique. Par exemple, à l'époque où le baptême se pratiquait par immersion totale dans la nudité, des femmes présidaient aux baptêmes de femmes. Mais cela ne veut pas forcément dire que ces "assistantes" étaient des "diacres" au sens de la fonction sacerdotale.

A contrario, selon le cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation de la doctrine de la foi, donc l'expert-en-chef en doctrine catholique du Vatican, le diaconat féminin n'est pas envisageable, car le diaconat participe au sacrement de l'ordre, qui est réservé aux hommes. La question n'a jamais été tranchée définitivement par une autorité catholique.  

Une décision du pape qui va rajouter de l'eau au moulin de ceux qui pensent que le premier pape du Nouveau monde a décidé de donner une lancée "progressiste" à son mandat.

A LIRE AUSSI : Amoris Laetitia : après un synode sur la famille agité qui l’a placé dans une position délicate, quels risques prend le pape François avec cette exhortation apostolique ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !