Écologie : 107 Prix Nobel signent une lettre ouverte pour les OGM et contre Greenpeace | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Écologie : 107 Prix Nobel signent une lettre ouverte pour les OGM et contre Greenpeace
©

Science

Écologie : 107 Prix Nobel signent une lettre ouverte pour les OGM et contre Greenpeace

Les scientifiques soutiennent surtout l'utilisation d'un riz transgénique au Vietnam.

C'est assez rare pour être signalé : 107 Prix Nobel ont signé une lettre ouverte, s'attaquant fortement à Greenpeace. En cause, l'opposition de l'ONG écologiste au déploiement d'un riz transgénique, appelé Golden Rice, au Vietnam, et dans les autres pays émergents. Selon les partisans du riz, celui-ci mettraient fin à une déficicence en vitamine A qui est une cause de cécité et de mort chez de nombreux enfants dans les pays pauvres. 

Selon le consensus scientifique, modifier les gènes d'une plante dans un laboratoire n'est pas plus dangereux que les autres formes de modification génétique qu'effectuent les hommes depuis les millénaires. L'homme modifie génétiquement les animaux et les plantes de son environnement depuis des millénaires. Il n'existe pas de chien sauvage, de vache sauvage, ou de cochon sauvage, et le blé ou le maïs d'aujourd'hui ne ressemblent en rien à leurs ancêtres sauvages. Selon un rapport des les Académies nationales des sciences, de l'inginérie et de la médecine américaines, il n'existe aucune preuve avérée que des OGM aient jamais rendu quelqu'un malade ou fait du mal à l'environnement. A contrario, sur son site, Greenpeace décrit les OGM comme de la "pollution génétique." 

Voici ce qu'écrit notamment la lettre des scientifiques : 

Les agences scientifiques et de réglementation du monde entier ont de manière répétée et constante que les plantes et les aliments améliorés grâce à la biotechnologie sont aussi sûrs, sinon plus sûrs, que ceux issus de toute autre méthode de production. Il n'y a jamais eu un seul cas confirmé d'un problème de santé pour un humain ou un animal lié à la consommation de nourritures transgéniques. Il a été montré de manière répétée que leur impact environnemental est meilleur, et qu'ils apportent énormément à la biodiversité mondiale. 
Pourtant, Greenpeace est à la tête de l'opposition au Golden Rice, qui a le potentiel de réduire ou d'éliminer beaucoup des morts et des maladies causés par la déficience en vitamine A, qui a un impact très fort sur les plus pauvres en Afrique et en Asie du Sud-Ouest. 
L'OMS estime que 250 millions de personnes souffrent de cette déficience, y compris 40% des enfants de moins de cinq ans dans les pays en voie de développement. Selon les chiffres de l'Unicef, cette déficience mène à un à deux millions de morts par an, car elle compromet le système immunitaire, accroissant le risque pour les bébés et les enfants. La déficience en vitamine A est la première cause de cécité infantile au monde, et touche de 250 000 à 500 000 enfants chaque année. La moitié meurent sous un an après avoir perdu l'usage de leurs yeux.
Lu sur le Washington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !