Covid-19 : 182.000 faux pass sanitaires ont été recensés depuis le mois de juin, selon le ministère de l'Intérieur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
182.000 faux pass sanitaires contre la Covid-19 ont été générés depuis la création du dispositif.
182.000 faux pass sanitaires contre la Covid-19 ont été générés depuis la création du dispositif.
©JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Crise sanitaire

Covid-19 : 182.000 faux pass sanitaires ont été recensés depuis le mois de juin, selon le ministère de l'Intérieur

Le ministère de l'Intérieur a annoncé, ce lundi, que 182.000 faux pass sanitaires contre la Covid-19 avaient été générés depuis la création du dispositif. Le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal au début de l’année 2022. Il ne pourra être activé qu'avec un schéma vaccinal complet et non plus un simple test négatif.

Le ministère de l'Intérieur a annoncé, le lundi 20 décembre, que 182.000 faux pass sanitaires contre le Covid-19 avaient été générés depuis la création du dispositif, en juin dernier. Le précédent chiffre donné par Beauvau, vendredi dernier, évoquait 110.000 faux pass sanitaires en circulation en France.

Selon des informations du Parisien, Gérald Darmanin avait donné la semaine dernière instruction aux directeurs généraux de la police et de la gendarmerie d'intensifier les contrôles. Cette vigilance renforcée intervient alors que le gouvernement a décidé de transformer, pour le début de l'année 2022, le pass sanitaire en pass vaccinal, afin d’inciter ceux qui ne sont pas encore vaccinés de recevoir leur dose de Covid-19.

Le chiffre correspondant uniquement aux faits de fraudes réelles et avérées, le nombre de faux pass sanitaires en circulation est probablement plus élevé en réalité.

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !