Changement climatique : "On ne peut plus nier la réalité" estime Barack Obama | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Plusieurs élus républicains expriment un scepticisme décomplexé sur la question du changement climatique.
Plusieurs élus républicains expriment un scepticisme décomplexé sur la question du changement climatique.
©REUTERS/Kevin Lamarque

Constat

Changement climatique : "On ne peut plus nier la réalité" estime Barack Obama

En Floride, où la montée du niveau de la mer menace l'industrie du tourisme, le président américain a insisté sur les conséquences économiques de ce phénomène.

A l'occasion d'un déclament dans le parc national des Everglades, en Floride, mercredi 22 avril, Barack Obama a évoqué la "réalité du changement climatique", qu'il est selon lui désormais "impossible de nier". "Ce n’est pas un problème qui va se poser à la prochaine génération. Plus maintenant. (…) Le changement climatique ne peut plus être nié. On ne peut plus le cacher" a notamment estimé le président américain lors de la journée mondiale de la Terre, afin d'adresser un message à ceux qui "nient" ou "ignorent" la situation climatique actuelle. Dans une région des Etats-Unis où la montée du niveau de la mer menace les 82 milliards de dollars de l'industrie du tourisme, Barack Obama a insisté sur les conséquences économiques de ce phénomène.

Il y a quelques jours, le sénateur républicain de Floride Marco Rubio, futur candidat à la Maison Blanche avait déclaré : "Je pense que le climat change parce qu'il n'y a jamais eu d'époque durant laquelle le climat ne changeait pas (...) La question est : quel pourcentage de cela est lié à l'activité humaine ?". Plusieurs élus républicains expriment en effet un scepticisme décomplexé sur la question du changement climatique, alors que l'année 2014 a été la plus chaude à travers le monde depuis les premières statistiques sur le climat en 1880.

Le président américain a ainsi souhaité que la problématique du changement climatique soit abordée de manière bipartisane, en invoquant la création des parc nationaux par Theodore Roosevelt et la fondation de l'Agence de protection de l'Environnement par richard Nixon.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !