Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Social

Main tendue et compromis rapide ?

Calendrier de la réforme des retraites : la rentrée de tous les dangers pour Emmanuel Macron, le gouvernement et les syndicats

Des rendez-vous décisifs sont prévus dans les prochaines semaines. Le 7 janvier, Edouard Philippe va recevoir les organisations syndicales et patronales. Des manifestations seront organisées le 9 et le 11 janvier. Le projet de loi doit être présenté le 24 janvier.

Alors que des millions de Français s'apprêtent à retourner travailler ou à regagner les bancs des écoles, des lycées et des universités dès lundi, la grève et la mobilisation contre la réforme des retraites se poursuivent à travers l'Hexagone. Le mouvement contre le projet de réforme des retraites n'a pas connu de trêve lors des congés de fin d'année.  La mobilisation va se poursuivre lors de la semaine du lundi 6 janvier 2020. Les syndicats souhaitent mobiliser une grande partie des Français dans la rue contre le projet du gouvernement. Certains syndicats, comme la CGT, exigent toujours le retrait du texte. D'autres organisations syndicales, comme la CFDT, sont opposées à l’âge pivot.

La mobilisation a officiellement battu, le jeudi 2 janvier 2020, le record de la grève de 1986-1987 à la SNCF pour une grève sans interruption. 

Le collectif SOS Retraites, qui regroupe 16 professions libérales disposant de régimes autonomes, a appelé à une grève "glissante" dans les prochains jours. Les infirmiers libéraux, les orthophonistes, les avocats ou bien encore les experts-comptables sont concernés. 

La journée du lundi 6 janvier sera marquée par le Conseil des ministres de rentrée, à l'Elysée

Le mardi 7 janvier, le gouvernement va tenter de sortir de l'impasse et de renouer enfin le dialogue avec les organisations syndicales. Les concertations vont reprendre entre le gouvernement et les syndicats. Les ministres du Travail et de la Santé, Muriel Pénicaud et Agnès Buzyn, ainsi que les secrétaires d’Etat chargés des Retraites et de l’Action et des Comptes Publics, Laurent Pietraszewski et Olivier Dussopt, vont également participer à cette concertation avec les partenaires sociaux. Elle va se prolonger tout au long du mois de janvier. Le gouvernement souhaiterait proposer une méthode de travail portant sur l'équilibre financier du système des retraites.

Des rencontres avec les partenaires sociaux seront également organisées entre le 7 et le 10 janvier. Emmanuel Macron a indiqué lors de ses voeux qu'il souhaitait trouver un "compromis rapide" avec "les syndicats qui le veulent". 

Le premier ministre Edouard Philippe sera présent d'ailleurs ce mardi sur les ondes de RTL dans la matinale. 

Le jeudi 9 janvier sera une journée test pour les syndicats vec d'importantes manifestations dans les rues de l'Hexagone. La mobilisation pourrait faire vaciller la réforme d'Emmanuel Macron. La grève pourrait s'étendre et toucher massivement ce jeudi des secteurs importants comme les transports, la SNCF, la RATP mais également les enseignants ou les huit raffineries françaises.  

Les syndicats ont également déjà appelé à une nouvelle grande journée de mobilisation pour le samedi 11 janvier 2020. Les Gilets jaunes pourraient être nombreux à se mobiliser lors de cette manifestation prévue un samedi. 

La position de Laurent Berger et de la CFDT pourrait également avoir un rôle déterminant dans les semaines à venir.  

Lors de la semaine du lundi 13 janvier, des réunions "annexes" seront organisées. Agnès Buzyn, ministre de la Santé, va notamment lancer, avec les syndicats hospitaliers, le chantier de l’aménagement des fins de carrière à l’hôpital dans le cadre de la réforme des urgences.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, va poursuivre ses discussions avec les syndicats. L'objectif serait de parvenir "en juin 2020" à "un protocole d’accord sur des scénarios de revalorisation" pour les carrières des enseignants qui jouent sur le calcul du montant des retraites. 

Olivier Dussopt va recevoir les syndicats de la fonction publique sur la retraite progressive et ses conditions de déploiement ainsi que celles relatives à la pénibilité. 

Le 24 janvier, le projet de loi sera présenté en Conseil des ministres

A partir du 3 février, le Collectif SOS Retraites (qui regroupe 16 professions libérales) a annoncé le point de départ d’une grève illimitée "si ses légitimes revendications ne sont pas entendues par le gouvernement".

La semaine de rentrée de ce début d'année 2020 qui s’ouvre lundi est donc ponctuée par de nombreux événements majeurs liés à la réforme des retraites. Reste à savoir si le bras de fer va se prolonger entre le gouvernement et certaines organisations syndicales qui militent toujours pour le retrait de la réforme ? 

Le calendrier des élections municipales, prévues en mars 2020, va également poser des difficultés au gouvernement et mobiliser les citoyens dans les urnes. Des ministres, engagés dans la course aux municipales, seront contraints de quitter leur poste au gouvernement. Cela devrait entraîner un remaniement gouvernemental dans les prochains mois. La candidature éventuelle d'Edouard Philippe au Havre pourrait poser des difficultés à Emmanuel Macron pour la fin de son quiquennat.  

Emmanuel Macron et son gouvernement sont donc confrontés à une semaine-clé en ce début d'année 2020. 

Selon un dernier sondage Odoxa, le soutien au mouvement de grève reste majoritaire mais est en recul (61%, moins 5 points en deux semaines). Seuls 24% des Français (plus 4%) considèrent que l’exécutif doit conserver intégralement son projet actuel. 

Le Figaro
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.