Brexit : l'Union européenne "s'unit contre nous" fustige Theresa May | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Brexit : l'Union européenne "s'unit contre nous" fustige Theresa May
©Paul Hackett / Reuters

Shocking

Brexit : l'Union européenne "s'unit contre nous" fustige Theresa May

La Première ministre britannique a estimé que les négociations "allaient être difficiles", en réponse à des propos d'Angela Merkel.

L’idée d’un Brexit apaisée a du plomb dans l’aile. "Les 27 autres pays européens sont en train de s’unir contre nous", a fustigé Theresa May lors d’un discours à Leeds, une ville située dans le nord de l’Angleterre. Angela Merkel "a dit que le Royaume-Uni se faisait des “illusions” sur le processus et que les 27 Etats membres de l’Union européenne étaient d’accord", a relevé la Première ministre britannique, qui a estimé que les "négociations allaient être difficiles".

Des déclarations qui interviennent alors que Theresa May cherche à élargir sa majorité conservatrice au Parlement – où elle dispose de 17 sièges d’avance actuellement — assurant qu’elle sera ainsi dans une position plus forte pour négocier avec Bruxelles et les 27.

Jeudi, Angela Merkel a en effet durci le ton, jugeant que les Britanniques ne devaient s’attendre à aucune mansuétude de l’Europe dans les négociations. "Un pays tiers ne bénéficiera pas des mêmes droits, ou de droits plus avantageux, qu’un pays membre" de l’Union européenne, a précisé la chancelière allemande devant la chambre des députés à Berlin. "Peut-être pensez-vous que tout ceci est évident, mais je dois malheureusement le dire aussi clairement, car j’ai le sentiment que certains en Grande-Bretagne se font encore des illusions à ce sujet" a-t-elle poursuivi.

A LIRE AUSSI : Le Brexit est un divorce qui va très mal se terminer : les Britanniques prennent de gros risques et les Européens ne savent pas gérer la situation

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !