Boeing 777 disparu : les informations contradictoires se succèdent, les recherches restent vaines | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Boeing 777 disparu : les informations contradictoires se succèdent, les recherches restent vaines
©

Lueur d'espoir ou fausse alerte ?

Boeing 777 disparu : les informations contradictoires se succèdent, les recherches restent vaines

Six jours après la disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines, les recherches couvrent quasiment l'équivalent de la surface du Portugal.

Ce mercredi soir, l'agence chinoise responsable pour les sciences et la technologie a rapporté qu'un satellite avait repéré au matin du 9 mars des objets "dans la zone maritime du crash présumé", ajoutant que les images sont en cours d'analyse. Ce jeudi, la Malaisie a donc envoyé un avion au-dessus de la zone maritime où le vol MH370 disparu a perdu contact et n’ont rien trouvé. De leur côté, les responsables vietnamiens ont assuré qu'il n'y avait pas de débris de l'avion disparu dans la zone indiquée par les satellites chinois. L'agence chinoise affirme pourtant avoir repéré des objets  par 105,63 degrés de longitude est et 6,7 degrés de latitude nord. Ils mesureraient, 13 mètres par 18 mètres, 14 par 19 mètres, et 22 par 24 mètres, et seraient dispersés sur un rayon de 20 kilomètres. 

Dans le même temps, des enquêteurs américains, qui avaient d'abord évoqué une affaire d'immigration clandestine, envisagent sur une nouvelle piste. Cités par le Wall Street Journal, ils affirment que le Boeing pourrait ainsi avoir encore parcouru des centaines de kilomètres après son dernier contact avec des contrôleurs aériens, à 18 h 30 (heure de Paris), une heure après avoir décollé de Kuala Lumpur en direction de Pékin.  Le contrôle aérien a perdu le contact avec l'appareil transportant 239 passagers entre la côte orientale de la Malaisie et le sud du Vietnam. Les enquêteurs américains se fondent pour cela sur le fait que des données sont automatiquement transmises par les moteurs Rolls Royce, qui équipent le Boeing disparu. Ainsi, si les systèmes radio ont pu être intentionnellement coupés à bord, ce système de transmission automatique pourrait permettre de lever le mystère sur la destination de l'avion.

"Les responsables américains du contreterrorisme explorent la piste selon laquelle un pilote ou quelqu'un à bord a pu le détourner vers une destination secrète après avoir intentionnellement coupé les transpondeurs" (émetteur-récepteur radio), a écrit le Wall Street Journal ce jeudi. L'avion pourrait ainsi, selon les enquêteurs, avoir été détourné "avec l'intention de l'utiliser plus tard, à d'autres fins", poursuit le journal. La Malaisie a démenti ces affirmations ce jeudi.

Six jours après la disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines avec 239 personnes à bord, les recherches couvrent près de 27 000 milles nautiques (près de 90 000 km2, soit quasiment la surface du Portugal). Douze nations, dont les Etats-Unis, la Chine et la Japon, participent aux opérations qui mobilisent pas moins de 42 navires et 39 avions.

Lu sur Le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !