« Anniversaire » de l’assaut du Capitole : Joe Biden accuse Donald Trump d’avoir tenté « d’empêcher un transfert pacifique du pouvoir » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Joe Biden a accusé Donald Trump d'avoir « tenté d'empêcher un transfert pacifique du pouvoir ».
Joe Biden a accusé Donald Trump d'avoir « tenté d'empêcher un transfert pacifique du pouvoir ».
©POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

6 Janvier 2021

« Anniversaire » de l’assaut du Capitole : Joe Biden accuse Donald Trump d’avoir tenté « d’empêcher un transfert pacifique du pouvoir »

Lors d'un discours au Capitole, un an après l'attaque des partisans de Donald Trump, Joe Biden a accusé son prédécesseur d'avoir « répandu un tissu de mensonges » lors de sa défaite en 2020 et d'avoir « tenté d'empêcher un transfert pacifique du pouvoir ».

Dans un discours de commémoration depuis le Congrès, un an jour pour jour après l’invasion du Capitole par les partisans de Donald Trump, le président américain Joe Biden a dénoncé les mensonges de l’ancien locataire de la Maison Blanche, selon des informations de L'Obs. Joe Biden s’est montré particulièrement offensif et critique dans son discours de commémoration, accusant Donald Trump d’avoir tenté « d’empêcher un transfert pacifique du pouvoir » :

« Pour la première fois dans l’histoire, un président n’a pas seulement perdu une élection, il a tenté d’empêcher un transfert pacifique du pouvoir (…) Que n’avons-nous pas vu ? Nous n’avons pas vu l’ancien président, qui venait d’inciter cette foule à attaquer, parce qu’il était assis dans une salle à manger de la Maison-Blanche, suivant le tout à la télévision et n’agissant pas pendant des heures pendant que des policiers étaient attaqués, des vies étaient et le Capitole de la Nation était pris d’assaut ».

Selon Joe Biden, les partisans qui ont envahi le Capitole, où siège le Congrès américain, « n’étaient pas un groupe de touristes, c’était une insurrection armée ».

Ces manifestants « ont tenu un couteau sous la gorge de l’Amérique », et n’ont pas agi pour leur pays « mais au service d’un seul homme », d’après Joe Biden dans son discours depuis le capitole ce jeudi.

Joe Biden estime que « certains soutiens de Trump semblent s’être enfermés dans leur propre monde ».

Le président des Etats-Unis a accusé Donald Trump d’avoir « créé et diffusé une toile de mensonges pendant la campagne de 2020 », et qu’il « donnait plus de valeur au pouvoir qu’aux principes » :

À Lire Aussi

6 Américains sur 10 considèrent que la démocratie est en danger aux Etats-Unis. Mais à quel point l’est-elle réellement ?

« Son ego meurtri comptait plus pour lui que notre démocratie ou notre Constitution ».

Joe Biden a estimé que « tous devaient s’assurer qu’une telle attaque ne puisse plus jamais se reproduire ».

Donald Trump qui devait s’exprimer lors d’une conférence ce jeudi 6 janvier a finalement renoncé à cet événement. Il va en revanche prononcer un discours le 15 janvier 2022 lors d’un meeting. Donald Trump a qualifié mardi de « crime du siècle » la fraude qui a, selon lui, entaché l’élection présidentielle de 2020.

L'Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !