Afghanistan : des ambassades ferment, et Paris rapatrie les personnels afghans de l’ambassade de France et leurs familles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Après un attentat à Kaboul
Après un attentat à Kaboul
©SHAH MARAI / AFP

Arrivée des Taliban

Afghanistan : des ambassades ferment, et Paris rapatrie les personnels afghans de l’ambassade de France et leurs familles

Kaboul se prépare au retrait des troupes américaines

En Afghanistan, c’est une stratégie d’encerclement et d’attente. Chaque jour, les talibans attaquent des postes de l’armée afghane et se rapprochent de grandes villes, jusqu’à les isoler. Un quadrillage du territoire qui n’épargne pas la capitale, Kaboul, en passe d’être ceinturée selon Libération.

La dégradation de la situation pousse des ambassades occidentales au départ. L’Australie a déjà annoncé la fermeture de la sienne.

La France, elle, garde son ambassade ouverte. Pour l’instant, en tout cas, et en service minimum. Seuls resteront quelques employés, Paris ayant proposé au personnel afghan et à leur famille, soit environ 600 personnes, des visas. La quasi-totalité a accepté et environ 200 sont déjà arrivées en France. La décision a ulcéré les ONG françaises qui n’avaient pas été prévenues. «C’est un très mauvais signal, cela veut dire que la France abandonne le pays. », explique une directrice d’ONG citée par Libération.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !