Vénus plus grande que Jupiter à l’œil nu, plus petite dans le télescope : des scientifiques trouvent enfin l'explication à cette énigme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Dans cette illusion d'optique, le carré blanc sur un fond noir apparaît plus grand que celui sur un fond blanc, pourtant de la même taille.
Dans cette illusion d'optique, le carré blanc sur un fond noir apparaît plus grand que celui sur un fond blanc, pourtant de la même taille.
©Business Insider

Mon œil !

Vénus plus grande que Jupiter à l’œil nu, plus petite dans le télescope : des scientifiques trouvent enfin l'explication à cette énigme

Pourquoi Vénus paraît-elle si grande à l'œil nu par rapport à Jupiter, qui est pourtant la planète la plus grosse du système solaire ? Des scientifiques ont enfin résolu ce mystère, relevé il y a près de 500 ans par Galilée.

La chambre d'Ames, l'échiquier d'Adelson, la grille d'Hermann, la spirale de Fraser… De prime abord, tout cela ne vous dit pas grand-chose. Mais en réalité, vous avez déjà certainement au moins une fois étudié une de ces figures. En effet, toutes ces images figurent parmi les illusions d'optique les plus célèbres du monde. Tout comme la découverte de Galilée sur la perception de Vénus à l’œil nu. Pour rappel, le célèbre scientifique italien a été le premier à se rendre compte qu'en observant à l’œil nu le ciel étoilé, Vénus apparaît bien plus grande que Jupiter.

Mais en regardant par le biais d'un télescope, cette perception est complètement inversée et Vénus est plus petite que Jupiter (ce qui est logique car cette planète est la plus grosse du système solaire, ndlr). Une illusion d'optique qui demeurait un véritable mystère scientifique depuis sa découverte il y a plus de 400 ans. Mais comme l'indique Business Insider, cette énigme a récemment été résolue. En effet, une équipe de scientifiques est arrivée à expliquer pourquoi la planète apparaît, en pleine nuit, plus grande qu’elle ne l’est réellement.


Pour expliquer un tel phénomène, selon Maxisciences, il faut tout d'abord tenir compte du fait que l’œil humain traite la lumière différemment que le télescope. C'est pourquoi à l'œil nu, Vénus semble être entourée d'une auréole lumineuse. Ce qui peut expliquer que l'on perçoive cette planète plus grosse qu'elle ne l'est en réalité. Selon Business Insider, une équipe de chercheurs de la State University of New York College of Optometry vient de démontrer que ce halo de lumière était tout simplement une réaction neurologique. "A chaque fois que nous pensons au flou dans une image, nous pensons habituellement à un problème d'optique. Mais ce que nous voyons vient d'un autre composant, les neurones eux-mêmes", assure à Live Science José-Manuel Alonso, le neuroscientifique à l'origine de cette étude.

Concrètement Alonso et ses collègues, grâce à des expériences menées sur des singes, des chats et des êtres humains, ont conclu que certaines cellules, situées à l’arrière de l’œil, réagissent de manière différente en fonction de l’intensité lumineuse et renvoient les informations à deux types de neurones différents. Ceux sensibles à la lumière appelés "ON" et les neurones sensibles à l'obscurité appelés "OFF". Dans leurs conclusions, les scientifiques expliquent que les neurones "OFF" réagissent de manière assez linéaire aux formes sombres situées sur des fonds clairs. Ce qui voudrait dire que plus les contrastes sont importants, plus les neurones "OFF" sont en ébullition.

Dans cette illusion d'optique, le carré blanc sur un fond noir apparaît plus grand que celui sur un fond blanc, pourtant de la même taille (source : BusinessInsider).

A l'inverse, les neurones "ON" travaillent de manière inégale aux objets clairs situés sur des fonds sombres. Ainsi, ces neurones déforment davantage l'image que les neurones "OFF". En conséquence, l'œil aura tendance à exagérer les contours et créer cette sorte d'auréole autour des formes lumineuses. C'est pourquoi Vénus, objet lumineux dans un ciel sombre, apparaît de façon disproportionnée, plus grosse que Jupiter, un objet plus distant et donc moins lumineux.

Pour le professeur Alonso, cette vision déformée s'avère être très utile "parce que quand vous êtes dans un endroit sombre, cela vous permet toujours percevoir de petites zones de lumière". Enfin, ces scientifiques pensent que les résultats de leur étude devraient aussi permettre d'expliquer les problèmes de vue, et notamment de la myopie. Révolutionnaire.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !