Un clown peut-il rendre hommage à Samuel Paty ? Oui, quand ce clown s'appelle Emmanuel Macron... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron a tenu sa promesse à Carlito et McFly lors d'une vidéo.
Emmanuel Macron a tenu sa promesse à Carlito et McFly lors d'une vidéo.
©

L'homme qui rit dans les cimetières

Un clown peut-il rendre hommage à Samuel Paty ? Oui, quand ce clown s'appelle Emmanuel Macron...

Sa vidéo est révoltante !

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Pour la rentrée scolaire, le président de la République s'est adressé aux élèves. A leur intention, il a enregistré une vidéo. Il leur souhaite le meilleur et plein de succès. Et comme il tient à faire « jeune », il a posé avec les photos de Carlito et de McFLy. Deux youtubeurs dont il ne peut plus se passer.

Leur compagnie le change agréablement des visages compassés de ses ministres. Quant aux élèves, tout nous autorise à penser qu'ils ne sont pas aussi débiles que le croit Macron. Ils ont, fort heureusement, d'autres horizons que Carlito et McFly.

Mais le pire est à venir. Toujours avec les photos des deux youtubeurs, le chef de l'Etat a rendu hommage à Samuel Paty. Un mélange des genres parfaitement indigne qui fait hurler les enseignants.

Chez Macron, tout n'est que comm'. Il ne respecte rien, pas même sa fonction ni la mémoire du professeur décapité. Certains pensent que si Macron avait le sens de l'honneur, il aurait posé avec la photo de Samuel Paty. C'était hors de question : l'enseignant martyr n'était pas un youtubeur...

À Lire Aussi

2022 : la droite face à la tentation du grand calcul

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !