Tout savoir pour éviter les pièges du Black Friday | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Tout savoir pour éviter les pièges du Black Friday
©AFP/Archives

Vraies fausses bonnes affaires

Tout savoir pour éviter les pièges du Black Friday

Ce n'est pas forcément le meilleur moment pour faire des bonnes affaires.

Grégory Caret

Grégory Caret

Grégory Caret est directeur de l'Observatoire de la consommation à l'UFC - Que choisir.

Voir la bio »

Atlantico : Alors que le Black Friday a commencé, quelles sont les principales choses à éviter ?

Grégory Caret : La première chose à savoir est que nous ne sommes pas en période de soldes. Il n’y a donc pas de ventes à perte pour les distributeurs. En clair, il ne faut pas s’attendre à faire de grandes affaires, que ce soit en électroménager, en électronique … Les réductions de prix ne sont pas extraordinaires, contrairement à ce qu’on pourrait croire. Les professionnels jouent sur une ambiguïté de la loi pour faire croire à des remises, alors qu’il s’agit plutôt de « comparaisons » entre les prix. 

Il est donc impossible de faire de bonnes affaires ? 

Les consommateurs, dans un contexte très compliqué, se concentrent sur l’essentiel. Ces derniers mois, de nombreux achats ont été reportés. Il ne faut donc pas se précipiter sur des produits si on en a pas réellement besoin. Quand on a l’impression de voir de bonnes affaires sur Internet au moment du Black Friday, le prix barré est en fait un prix de référence alors que le prix que les consommateurs paient n’a pas réellement bougé. 

Les consommateurs doivent savoir deux choses : vérifier si l’annonce parle effectivement d’une réduction de prix, ou indique une simple comparaison de prix. C’est très subtil et le consommateur peut facilement se retrouver berné. En cas de réduction de prix, le distributeur doit faire sa remise sur les prix les plus bas constatés sur les trente derniers jours. Mais il a aussi le droit d’appliquer des prix de comparaison : dans ce cas, il est libre d’afficher n’importe quel prix. Celui qui est conseillé par le fabricant, le prix habituellement constaté … Cela lui permet de calculer un pourcentage de différence, mais ce n’est pas une réduction. Le consommateur doit donc se demander si le professionnel lui parle d’une réduction de prix ou d’une différence par rapport à un prix de référence qu’il est allé chercher ailleurs. 

Une directive européenne imposait la marche à suivre pour les réduction de prix. Celle-ci a été retranscrite dans le droit français, mais pour des raisons obscures, un alinéa a été ajouté. Dès lors, le distributeur est autorisé à afficher des prix de comparaison, ce qui est trompeur. Or, les prix des catalogues sont toujours très nettement surévalués. Il est donc possible de faire miroiter des pourcentages de baisse qui ne sont pas réels, surtout si on vend un produit qui a deux ans d’âge. 

De plus, certains professionnels n’hésitent pas à augmenter les prix quelques jours avant le Black Friday, avant de faire croire à une baisse. S’agissant de la règle d’affichage de la réduction de prix, ils sont dans les clous. Pour autant, il ont clairement manipulé les prix, ce qui pourrait être qualifié de pratique commerciale déloyale. 

Dès lors, est-il plus judicieux de reporter ses achats ? La période des fêtes de Noël est-elle plus propice aux bonnes affaires ? 

Il n’y a pas de période idéale. Il ne faut pas acheter sur un coup de tête mais plutôt prendre le temps de faire des comparaisons entre plusieurs marchands. Surtout, il faut acheter un produit dont on a vraiment besoin. Grâce à cette démarche, on peut réaliser que les réductions sont souvent loin d’être ce que l’affichage annonce. 

Quand on regarde les prix de l’électroménager, la période des soldes de janvier n’est pas vraiment plus propice. Pour les produits high-tech et électroniques, c’est différent. Les prix finissent toujours par diminuer petit à petit. Un téléviseur mis sur le marché à 799 euros va voir son prix baisser après seulement quelques mois.

La règle de base reste de comparer les prix chez la concurrence. Pour cela, il existe des comparateurs de prix sur Internet, ce qui peut être très pratique lorsqu’on envisage un achat. 

Alors que les ménages sont touchés par une hausse généralisée des prix, est-il préférable de remporter ses achats ? 

Cette année, les prix des téléviseurs ont augmenté de 7% en moyenne. Les années précédentes, ils augmentaient de 1 à 2% mais les écrans étaient de plus en plus grands. Aujourd’hui, il n’y a aucun indicateur qui indique une accalmie au niveau de l’inflation. L’énergie reste chère et les professionnels ne bénéficient pas de bouclier tarifaire. 

Il est possible que les consommateurs aient reporté leurs achats car nous avons vu, sur notre site, une hausse du trafic sur notre outil de comparaison. Ce qui est sûr, c’est que pour les distributeurs, les chiffres ne sont pas bons. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !