Tempêtes idéologiques sur l’enseignement aux enfants : quel rôle l’école joue-t-elle vraiment dans la construction des opinions politiques ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
8 jeunes sur 10 réclament plus de politique à l'école, selon une étude.
8 jeunes sur 10 réclament plus de politique à l'école, selon une étude.
©Charles Platiau / Reuters

Genre quoi

Tempêtes idéologiques sur l’enseignement aux enfants : quel rôle l’école joue-t-elle vraiment dans la construction des opinions politiques ?

Selon la dernière enquête de l'Observatoire de la jeunesse solidaire de l'Afev, 8 jeunes sur 10 réclament plus de politique à l'école : débats d'idées, instruction civique… A partir de quel âge se développe la conscience politique ?

Pierre Bréchon

Pierre Bréchon

Pierre Bréchon est professeur émérite de science politique à l’IEP de Grenoble, chercheur au laboratoire PACTE, directeur honoraire de l’IEP de Grenoble, et auteur notamment de Comportements et attitudes politiques aux Presses universitaires Grenoble. Il a également dirigé l'ouvrage Les élections présidentielles sous la Ve République (Documentation française). 

Voir la bio »

Atlantico : Selon la dernière enquête de l'Observatoire de la jeunesse solidaire de l'Afev, 8 jeunes sur 10  demandent plus de politique à l'école (débats d'idées, instruction civique,…). Quel rôle joue l'environnement dans la construction des identités politiques ?

Pierre Bréchon : Chacun construit son identité et ses valeurs politiques progressivement tout au long de son éducation, et en suite tout au long de sa vie. Mais la période forte de la construction de l’idée politique est celle de la formation, dès la fin de l’école primaire, et surtout dans l’enseignement secondaire et supérieur. L’âge de la jeunesse est donc l’âge de formation de l’identité politique. La formation passe aussi par la famille véhiculant des valeurs politiques : le rôle des parents et les rapports avec les frères et sœurs sont extrêmement importants. L’école joue également un rôle primordial, ainsi que les groupes rencontrés au cours de sa vie. C’est à travers toutes nos relations que nous formons notre identité politique.

A partir de quel âge se développe la conscience politique ? Quel rôle joue alors l'entourage familial mais aussi le milieu social ?

D’après un certain nombre d’études, à partir de 8-9 ans, les enfants sont capables d’identifier par exemple le président de la République ou le Premier ministre, qu'ils peuvent qualifier en terme de « j’aime ou j’aime pas ». Il s’agit souvent d’une reproduction de l’opinion de son entourage. Dans toutes les familles, il y a du débat politique, à travers notamment les commentaires de ce qui se passe à la télévision : les enfants ont donc très tôt accès à des discussions sur ce sujet. Par ailleurs, une famille n’est pas seulement un lien affectif, c’est aussi un entourage définit par un milieu social et un quartier marqué socialement.

A-t-on tendance à davantage se définir contre les opinions politiques de ses parents ou en accord avec celles-ci ?

On peut dire qu’il n’y a pas de reproduction automatique, mais il y a bien sûr un lien. Si les deux parents sont par exemple de droite, l’enfant est généralement de droite aussi, et inversement si les deux parents sont de gauche. Si toutes les influences à la fois de la famille, de l’entourage, des amis, et de l’école vont dans le même sens, évidemment l’impact est plus important sur un jeune en formation.

Des critères psychologiques voire neurologiques entrent-ils également en jeu ?

Ce qui entre en jeu, c’est le développement de l’éducation en général. Plus on acquiert de compétences scolaires, plus on a de chances de s’intéresser à la politique. Les jeunes faisant de longues études s’informent plus sur la politique que les jeunes qui font de courtes études.

Comment s'expliquent les évolutions des opinions politiques au cours de la vie ? Se construisent-elles dans la durée ? Comment le vécu joue-t-il ?

La période phare de la construction de l’idée politique c’est l’âge de la jeunesse. Ensuite, on va remodeler à la marge son identité politique tout au long de la vie. En général, les valeurs politiques, comme l’ensemble des valeurs d’ailleurs, ont une certaine stabilité, on n’en change pas du jour au lendemain, mais on peut changer progressivement et lentement. Peu de gens passent d’une orientation politique d’extrême gauche à l’extrême droite, en général on passe d’une tendance à l’autre. Nos opinions à l’âge de 25 ans restent assez prédictives de celles que l’on aura à 50 ou 60 ans. Bien sûr, les évolutions vont en général dans le sens de la modération : on est en principe plus extrême à 20 ans, qu’à 60 ans… donc entrent en compte de petits effets de cycle de vie. Les valeurs politiques sont plus profondes que le vote, plus ponctuel, mobile et plus volatile. Je peux avoir des valeurs de gauche et voter à droite dans un contexte particulier, comme les élections municipales.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !