Stop and go : la vérité sur ce que subit vraiment votre corps quand vous lui infligez une alternance d’excès et de régimes express | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Les régimes yo-yo peuvent avoir des conséquences néfastes sur votre corps et votre esprit.
Les régimes yo-yo peuvent avoir des conséquences néfastes sur votre corps et votre esprit.
©

THE DAILY BEAST

Stop and go : la vérité sur ce que subit vraiment votre corps quand vous lui infligez une alternance d’excès et de régimes express

Si l'accumulation de cycles de régimes n’est pas dangereuse en soi, les cures drastiques, avant un réveillon par exemple, ont, elles, un très mauvais impact sur le corps humain.

Jessica Migala

Jessica Migala

Jessica Migala est une journaliste spécialisée dans les questions de santé et de forme physique. 

Voir la bio »

Jessica Migala - Life by Daily Burn -The Daily Beast

Vous avez un grand évènement bientôt et vous voulez y apparaître sous votre meilleur jour : c’est tentant. Pourquoi ne pas faire un régime dur et des heures d’exercice pour perdre un peu de poids ? Les études montrent qu’inévitablement, vous reprendrez ce poids aussitôt que vous reprendrez vos habites alimentaires normales. Mais quels sont les vrais effets des régimes yo-yo sur votre corps et votre esprit ?

C’est quoi déjà les "régimes yo-yo" ?

D’abord, parlons des deux types de régimes yo-yo. Le premier, c’est lorsque dans le passé vous avez perdu du poids en mangeant intelligemment et sainement et en faisant modérément de l’exercice. Puis, quelque chose vous a fait dérailler de votre chemin de bien-être et vous avez repris du poids (et… répété le cycle). Il y a quelque chose de mauvais là-dedans, affirme Tiffany Wright, la fondatrice de Skinny Coach Solution. "Chaque minute que vous passez à perdre du poids est bénéfique pour vous. Cela fait moins de travail pour votre cœur et vos artères, cela réduit le risque de maladies et augmente votre espérance de vie", dit-elle.

En fait, une étude apparue dans le American Journal of Epidemiology montre que les cycles de perte de poids (terme officiel pour le régime yo-yo) n'augmentent pas la probabilité d’avoir un cancer. D’autres recherches qui portent sur les mythes autour de la perte de poids démentent l’idée reçue selon laquelle les régimes yo-yo provoquent une augmentation de la mortalité. Il n’y a tout simplement pas assez de preuves pour affirmer cela. Les chercheurs conseillent ainsi de ne pas arrêter d’essayer de perdre du poids.

Lorsqu'il faut dire non-non au yo-yo 

Dans le deuxième scénario de régimes yo-yo, vous avez pris la décision de faire un régime express et de vivre d’amandes et de chou frisé, de ne pas consommer plus de 1000 calories par jour, ou d'essayer l'une de ces cures détox bizarres à base de jus. Inévitablement, vous ne pourrez pas tenir longtemps. Quand vous reviendrez vers une alimentation normale, vous reprendrez tout le poids perdu, voire plus.

Votre métabolisme : "Quand vous diminuez votre consommation de calories, votre métabolisme ralentit", explique Charlie Seltzer, un médecin de Philadelphie spécialisé dans la perte de poids. Puis, vous remangez normalement, mais cette fois-ci avec un métabolisme plus lent, ce qui aura pour effet de vous faire prendre du gras. Ne vous inquiétez pas, le ralentissement du métabolisme n’est pas permanent, mais le temps que vos engins brûleurs de calories se remettent à fonctionner, vous aurez gagné 5 à 8 kilos de plus qu’avant. Pire encore, vous serez tenté de reprendre un régime express, reperdre ce poids, le reprendre (et on recommence). C’est l'une des raisons qui font que les gens peuvent prendre du poids en faisant un régime.

Vos muscles : Restreignez les calories et vous perdrez du gras, ainsi que de la masse musculaire. Ce qui n’est pas une bonne chose pour cette dernière. "Lorsque vous vous remettrez à manger normalement, vous allez reprendre du gras. Donc votre indice de masse corporelle aura changé, en pire", dit le docteur Seltzer. L’idée ici est de réduire modérément la consommation de calories tout en continuant à faire de l"exercice. Ainsi, vous garderez vos muscles tout en éliminant le gras.

Perte de poids : Le simple fait d’avoir faim et de ne pas avoir suffisamment de nutriments pour bien le faire fonctionner envoie un signal de détresse à votre corps, ce qui est stressant en soi. Et quand il est stressé, votre corps augmente ses niveaux de cortisol (l’hormone du stress), ce qui donnera à votre métabolisme l’ordre de stocker le gras et de bloquer la perte de poids, explique Tiffany Wright.

Votre cœur : Le poids que vous reprenez est essentiellement du gras, c’est une surcharge pour votre cœur. C’est d’ailleurs peut-être la raison pour laquelle les régimes yo-yo semblent affecter le niveau de cholestérol et de triglycérides, qui peuvent à leur tour augmenter les risques de maladies cardiaques. Faites un régime trop sévère, et cela peut nuire à votre hydratation et votre équilibre ionique, ce qui peut être fatal, ajoute Tiffany Wright.

Votre psyché : Restreindre l’apport en calories sème la pagaille dans les hormones secrétées par votre thyroïde. Le problème, c'est que cela fait également augmenter la production de cortisol, avec pour effet indésirable de donner envie de manger davantage, dit le docteur Seltzer (vous voyez pourquoi l’excès de cortisol est souvent une mauvaise chose ?). "La première chose que vous ferez lorsque vous êtes stressé, fatigué ou triste, c’est vous gaver", dit-il.

Comment briser le cercle vicieux

Si votre poids fait du yo-yo, c’est probablement parce que ce que vous avez tenté dans le passé n’a pas marché, et il vous faut trouver une approche différente, dit le docteur Seltzer. "J’essaie de faire en sorte que mes patients ne pensent pas seulement à la balance, mais qu'ils réfléchissent aux facteurs santé, comme par exemple combien de kilos peuvent-ils soulever, ou est-ce qu’ils dorment bien. Il s’agit aussi d’identifier les problèmes cachés en rapport avec la nourriture, comme le grignotage émotif. Sinon, la probabilité d’atteindre l'objectif à long terme est proche de zéro" dit-il.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !