Salaud de Père Noël ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
Un fan déguisé en Père Noël pendant un match de football américain à Cleveland, États-Unis, le 20 décembre 2021
Un fan déguisé en Père Noël  pendant un match de football américain à Cleveland, États-Unis, le 20 décembre 2021
©JASON MILLER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Quelle ordure !

Salaud de Père Noël !

Angèle dans une interview au Point déclarait qu’elle n’aimerait pas être un homme de 50 ans aujourd’hui, sans doute aurait-elle pu rajouter blanc, hétéro et chrétien !

RDV Revue de presse : Brad Pitt volage et Hollande sur la plage...

Benoît de Valicourt

Benoît de Valicourt s’inscrit dans la tradition du verbe et de l'image. Il travaille sur le sens des mots et y associe l'image réelle ou virtuelle qui les illustre. Il accompagne les acteurs du monde économique et politique en travaillant leur stratégie et leur story-telling et en les invitant à engager leur probité et leurs valeurs sur tous les territoires. 
 
Observateur de la vie politique, non aligné et esprit libre, parfois provocateur mais profondément respectueux, il décrypte la singularité de la classe politique pour atlantico.fr et est éditorialiste à lyonmag.fr
Voir la bio »

En cette veille de Noël, je ne peux m’empêcher de penser à celui que des millions d’enfants à travers le monde attendent avec impatience pour déposer des cadeaux au pied du sapin bio fraîchement coupé dans nos montagnes ou écolo en synthétique fabriqué en Asie ! 

Qu’il est beau le Père Noël de mon enfance avec sa longue barbe blanche et son habit rouge assis au coin du feu lisant les lettres des enfants sages.

Mais en 2021, l’icône des plus jeunes est devenu un mâle blanc dominant hétéro chrétien capitaliste libéral qui exploite par le travail des milliers de lutins dans le froid, de nuit avec un rythme que même la machine ne supporterait pas. 

Salaud de Père Noël ! 

Comment avoir confiance en un homme ventripotent qui avec son regard bleu glacier sourit aux jolies petites blondes pendant que des milliers d’enfants déguisés en elfes charbonnent pour empaqueter les jouets fabriqués par des Ouïgours en Chine ? 

Heureusement la bienpensance me rappelle à l’ordre. Pour ce noël, j’ai décidé d’être woke et écolo bienveillant car je suis conscient des injustices et du système d’oppression qui pèsent sur les minorités et engagé contre le réchauffement climatique.

Je ne consommerai rien qui puisse malmener qui que ce soit ou quoi que ce soit.

Exit les cadeaux pas chers en plastique made in China, je n’achèterai que de beaux jouets en bois du Jura dans les rayons feutrés du Bon Marché.

Je ne mangerai pas des œufs de lump à 2,99 € les 100g importés du Canada, je dégusterai le caviar français d’Aquitaine. 

Je ne mangerai pas non plus ce foie gras qui inonde les supermarchés, je savourerai celui d’un producteur du Sud-Ouest qui prend soin de me l’expédier à Paris.

Je n’aurai pas un sapin Nordmann dans mon salon qui perdra ses aiguilles à cause des 25 degrés que m’impose la copropriété dès que les premières feuilles de marronniers tombent sur les trottoirs. Non, j’ai choisi un sapin en cristal de Baccarat d’un vert profond aux multiples facettes qui jouent la lumière. Plus de guirlande électrique, de boule et autre bimbeloterie, la pureté du cristal suffit à ce que la magie opère.

Je ne prendrai pas mon gros SUV à l’impact carbone indécent pour rendre visite à mes parents mais je partirai avec eux au soleil à quelques heures d’avion de Paris.

Je vais passer un noël en bonne et pleine conscience parce que je mesure ô combien il est inadmissible de croire au Père Noël quand on est un Français moyen qui cherche à joindre les deux bouts tout en voulant faire plaisir à ses enfants. Etre de gauche, c’est vraiment un engagement de riche !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !