Reconfinement imminent : la stratégie du Stop and Go ne pourra pas nous sauver du Covid | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Reconfinement imminent : la stratégie du Stop and Go ne pourra pas nous sauver du Covid
©ALFREDO ESTRELLA / AFP

Vers une stratégie à l'asiatique

Reconfinement imminent : la stratégie du Stop and Go ne pourra pas nous sauver du Covid

La stratégie du "vivre avec" le coronavirus, gérée à coup de "stop & go", est un échec, que ce soit sur le plan sanitaire, ou sur le plan économique. Reste la solution du "Zéro Covid" mise en place dans certains pays d'Asie. Mais elle oblige à gagner en efficacité sur le traçage, l'isolement et la gestion des cas positifs.

Antoine Flahault

Antoine Flahault

 Antoine Flahault, est médecin, épidémiologiste, professeur de santé publique, directeur de l’Institut de Santé Globale, à la Faculté de Médecine de l’Université de Genève. Il a fondé et dirigé l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (Rennes, France), a été co-directeur du Centre Virchow-Villermé à la Faculté de Médecine de l’Université de Paris, à l’Hôtel-Dieu. Il est membre correspondant de l’Académie Nationale de Médecine. 

Voir la bio »

Assiste-t-on à un changement radical de doctrine en Occident en matière de riposte contre la pandémie de Covid-19 ? Passe-t-on du « vivre avec » au « Zero Covid »?

La vaccination des groupes à risque de complications et de décès devait permettre de ne plus engorger les hôpitaux et réduire drastiquement la mortalité, mais à une condition de taille... La condition pour être débarrassés du problème Covid-19 et des confinements à répétition c’est de maîtriser la circulation du virus dans le reste de la population, ce que l’actuelle stratégie vaccinale ne permet pas, du moins d’ici l’été.

Car le risque de vivre avec, en France, 25000 cas par jour, c’est de faire le lit d’une forte épidémie estivale « à l’américaine (été 2020)», et de voir le profil de la Covid-19 se transformer avec une morbidité sévère (réanimation, décès) chez les moins de 65 ans non vaccinés

Il n’y a alors -me semble-t-il- que deux options pour éviter d’en arriver à une telle situation:

a) Garantir une vaccination universelle avant l’été, avec un plan clair d’approvisionnement et de logistique

b) Mettre en œuvre une stratégie Zero Covid à l’asiatique-pacifique

La seconde option (b) permettrait de poursuivre le rythme actuel de la vaccination, vers toute la population, pendant l’été et l’automne et alors d’espérer tourner la page. La question est de savoir si les occidentaux accepteraient une telle approche.

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Réponse drastique face au Coronavirus : pouvons-nous vraiment nous dispenser de la méthode asiatique ? L’exemple sud-coréenAlerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelleNi la vaccination, ni un nouveau confinement ne nous sauveront du Covid dans les mois à venir et voilà pourquoi

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !