Petits conseils pour jouer à tous les jeux de Squid Game (sans risquer la mort !) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Education
La série Squid Game fait un carton sur Netflix.
La série Squid Game fait un carton sur Netflix.
©Capture d'écran / Netflix / DR

Survie

Petits conseils pour jouer à tous les jeux de Squid Game (sans risquer la mort !)

La série Squid Game connaît un immense succès sur Netflix. Ce programme s'inspire de jeux de cour d'école pratiqués en Corée du Sud. Atlantico vous propose de découvrir ou redécouvrir comment jouer à ces jeux dans une ambiance apaisée.

Tout le monde ne parle que de ça, la série Squid Game fait un carton sur Netflix. Le phénomène prend de l’ampleur et l’Education nationale a dû envoyer un message d’alerte aux directeurs académiques pour mettre en garde contre les risques d’actes violents entre les enfants liés à la reproduction des jeux de la série. Celle-ci est très populaire chez les jeunes, alors même qu’elle est déconseillée aux moins de 16 ans. Atlantico vous propose de découvrir ou redécouvrir comment jouer à ces jeux dans une ambiance bon enfant, bien loin de l’esprit de la série.

Le ddakji

Le tout premier jeu auquel est confronté le héros de Squid Game, avant même le début des six épreuves est le ddakji. Ce jeu traditionnel coréen requiert deux pièces de papier pliées, appelées ddakji. La règle est simple puisqu’elle consiste à réussir à retourner le ddakji de son adversaire, au sol, en lançant le sien. Les célèbres Pogs reprennent exactement ce concept. Pour fabriquer deux ddakjis comme dans la série, il vous faudra quatre feuilles de papier relativement solides. Des feuilles A4 peuvent fonctionner mais elles devront être redécoupées au format carré. Ensuite, un pliage assez précis permet d’obtenir la forme souhaitée, comme sur la vidéo suivante :

Certains donnent des conseils sur la manière de réussir à gagner en adoptant les bons gestes, comme THISCovery sur YouTube.

À Lire Aussi

"Squid Game" de Hwang Dong-hyeok : Mélodie mortelle en sous-sol

Pas sûr toutefois que votre adversaire accepte de vous donner 100.000 won (~73 €) à chaque fois que vous gagnez.

Un, deux, trois, soleil !

La première épreuve à proprement dite de la série est le Un, deux, trois, soleil. Il se joue avec plusieurs joueurs et un meneur et ne nécessite pas de matériel mais un large espace. La règle est très simple, les participants doivent atteindre un mur ou franchir une ligne, sans être vus par le meneur. De dos, ou les yeux fermés, plus ou moins lentement, le meneur doit prononcer la phrase « un, deux, trois » et se retourner en disant « soleil ». Lorsqu’il fait face aux joueurs, il élimine tous ceux qui ne sont pas parfaitement immobiles. Si des joueurs franchissent la ligne, ils ont gagné. Si aucun n’y réussit, c’est le meneur qui l’emporte. Le meneur peut modifier la rapidité avec laquelle il prononce sa phrase pour piéger ses adversaires.

Sur Internet, il est possible de jouer au Mugunghwa Kochi Pieotseumnida (l’équivalent coréen du jeu) comme dans la série, avec l’iconique poupée géante, dans des petits jeux développés par les fans.  Par exemple ici. Une version existe également sur Instagram où il faut se servir du clignement de ses yeux pour avancer.

Le Ppopgi

Le Ppopgi, appelé dalgona candy en anglais et Toffee, éponge en français, est une vieille friandise japonaise à base de sucre brun et une pincée de bicarbonate de sodium ou de levure chimique. Il faut faire caraméliser le sucre et ajouter l’agent de levuration. Une fois cela fait, verser le mélange sur du papier sulfurisé ou dans un ramequin à fond plat. Il faut ensuite utiliser un emporte pièce pour tracer la forme souhaitée (rond, étoile, triangle et parapluie dans la série) puis laisser durcir. Le jeu consiste ensuite à réussir à détourer la forme sans casser le biscuit. Dans Squid Game, les participants ont le droit d’utiliser une aiguille mais traditionnellement, les enfants n’avaient pas le droit de s’aider d’un objet extérieur. Très populaire en Corée du Sud dans les années 70-80, l’intérêt de cette friandise est qu’en réussissant le défi, on pouvait en avoir une seconde. 

Le tir à la corde

Ce jeu par équipe, consiste comme son nom l’indique à tirer la corde de son côté. Une fois une corde suffisamment longue trouvée, il convient d’installer cinq marques au centre, l’une centrale où reposera le milieu de la corde et deux, de chaque côté, à égales distances du centre. La plus éloignée doit indiquer l’endroit où doivent se tenir les membres de l’équipe. La second, plus proche, est la limite qu’il ne doivent pas franchir, sans quoi le jeu est considéré comme perdu. Il est à noter que ce jeu est inscrit au patrimoine de l’Unesco depuis 2015.

Dans Squid Game, l’un des participants donne des conseils sur la manière de se positionner, en particulier lorsque l’équipe en face est plus forte physiquement :

« Avant toute chose, avoir un capitaine est très important. C’est elle qui fera face au meneur adverse et sera la plus proche de lui. Le reste de l’équipe ne verra que l’arrière de la tête de son capitaine. Si leur leader leur semble faible ou découragé, ils le verront. En fin de corde, il faut placer quelqu’un de fiable comme l’ancre d’un navire. Après ce n’est qu’une histoire de placement des joueurs. Placer un joueur à droite de la corde et le suivant à gauche et ainsi de suite. Mettez vos deux pieds bien en avant et en parallèle et placez la corde sous les aisselles. De cette façon vous pourrez déployer toute votre force. Dernière chose, certainement la plus importante : dès que le jeu va commencer, dans les dix premières secondes, il faut résister en s’allongeant presque jusqu’au sol et tendre ses abdominaux bien droit vers le haut et les têtes bien en arrière. […] Puis cassez le rythme. »

Les billes

Tout le monde a ses règles pour jouer aux billes. Dans Squid Game, plusieurs règles apparaissent. Réussir à placer ses billes dans une cible déterminée permet de remporter celles qui ont déjà été lancées est une possibilité. La plupart des joueurs préfèrent une technique de pari. Ils doivent deviner combien l’autre joueur à de billes dans la main, ou si le nombre est pair ou impair. Ils misent un nombre de billes de leur choix. S’il gagne, il remporte une partie des billes de l’adversaire, s’il perd il doit lui donner une partie des siennes. Le premier qui n’a plus de billes a perdu. Une autre possibilité peut aussi être de l’envoyer le plus loin possible d’une pichenette.

Le pont de verre et les pierres de gué

C’est le seul jeu qui n’est pas aisément reproduisible, puisqu’il nécessite de construire un pont de verre dont la moitié des dalles est en verre trempé. Vous pouvez néanmoins trouver des versions en ligne de ce jeu de hasard.

Ce jeu est néanmoins à rapprocher de celui des pierres de gué, ces ensembles architecturaux pouvant servir de jeu pour enfants. Si un pied touche le sol, le joueur a perdu ou a une pénalité.

Squid Game, le jeu du calmar

Le jeu qui donne son nom à la série événement de Netflix est sans doute le moins connu de tous. Son nom coréen est Ojingeo. Deux équipes s’affrontent sur un terrain tracé au sol composé d’un petit cercle au sommet d’un grand triangle en dessous de ce dernier se trouve un large carré, séparé par une bande appelée pont, rivière ou inspecteur secret, le tout est censé ressembler à un calmar.

L'attaque commence à la tête du calmar (le cercle) tandis que la défense attend à l'intérieur du corps (le carré et le triangle). La zone située à l'extérieur de la forme est considérée comme le territoire de l'attaque et vice versa.

L'attaque doit sauter sur un pied jusqu’au bord gauche de la rivière puis la traversée jus’au bord droit, toujours à cloche-pied.

L'attaque gagne si elle réussit à traverser la rivière, puis à retraverser tout le calmar depuis le bas du corps jusqu'au sommet qu'est le triangle (à l’endroit où la pointe du triangle pénètre dans le cercle).

La défense gagne lorsque chaque membre de l’attaque est disqualifié. Un joueur est disqualifié quand il marche sur la ligne, utilise ses deux pieds avant la traversée de la rivière ou pénètre sur le territoire de son adversaire alors qu’il ne doit pas le faire.

Pour mieux comprendre comment fonctionne le jeu du calmar, il suffit de regarder les premières minutes de Squid Game, disponible sur Netflix.

D’après une idée originale de Wired

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !