La NASA publie la carte des vents qui traversent le monde et leurs caractéristiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La simulation sur deux ans du GEOS-5.
La simulation sur deux ans du GEOS-5.
©

ça souffle !

La NASA publie la carte des vents qui traversent le monde et leurs caractéristiques

Un outil mis en place par l'agence permet de prévoir longtemps à l'avance l'arrivée des vents et leur vitesse avec une grande précision.

Outre le retour en grâce du bonnet et des gants, l'arrivée du froid provoque également un regain d'intérêt pour la météo. Notamment lorsqu'un vent glacial vient chatouiller le bout des oreilles des marcheurs. Différents vents traversent la France, classés en quatre catégories par les météorologues : les vents dominants, les vents saisonniers, les vents locaux, ainsi que les vents cycloniques et anticycloniques. Chacun d'entre eux porte d'ailleurs un nom spécifique.

La France est traversée par de nombreux vents différents. Certains, tels que le mistral (vallée du Rhône, Camargue, Méditerranée), la tramontane (Massif Central, côtes du Languedoc et du Roussillon), la galerne (nord-ouest, Touraine, Berry, Deux-Sèvres et Pays Basque) et la bise (nord, nord-est, en altitude, dans l'est et le centre) sont froids et secs - et font par la même le bonheur des vendeurs de crèmes hydratantes. Il existe également des vents chauds, tels que le fœhn (rencontre du vent et du relief) et le Sirocco (Méditerranée et Corse).

La France compte également son lot de souffles violents au rang desquels ont trouve le cers (ouest, sud-ouest, bas du Languedoc), le vent d'autant - dit "vent des fous" - (Roussillon et Languedoc), le marin (sud-est) et la lombarde (nord-est à sud-est, près des cols de la frontière italienne). D'autres ne se retrouvent que dans les hautes altitudes - traverse (ouest à nord-ouest, Jura, Lyonnais, Alpes, Massif Central), matinière (est, nord-est, Massif Central, Alpes du Nord, vallées de la Saône et du Rhône).

La prévision de l'arrivée de ces vents est permise avec une grande précision par le Goddard Earth Observing System Model (GEOS-5), mis en place par la NASA. Cet outil s'avère primordial pour étudier le rôle de la météo dans le système climatique terrestre. Il est en outre capable de simuler la météo mondiale à une haute résolution de 3,5 kilomètres. Le GEOS-5 prend également en compte les températures observées à la surface de la mer et les émissions de surface de combustion de la biomasse, des volcans et les sources anthropiques (précipitations, aérosols, ouragans). Les vents y sont distingués par les couleurs. Les vents de surface (0 à 40 mètres/seconde) sont colorés en blanc tandis que les vents rapides (175 mètres/seconde) sont matérialisés en rouge.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !