Les maladies dont il faut se méfier quand on part à l’étranger | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Les maladies dont il faut se méfier quand on part à l’étranger
©Reuters

Turista

Les maladies dont il faut se méfier quand on part à l’étranger

Lors de voyages dans des pays exotiques ou étrangers, il est important de s'informer et de se prémunir contre différentes infections. Une prudence qu'il convient de respecter tout spécialement dans des pays où le risque est particulièrement élevé.

Sauveur Boukris

Sauveur Boukris

Sauveur Boukris est médecin généraliste.

Enseignant à Paris, il participe à de nombreuses émissions de radio et de télévision sur les questions de santé. Il est l'auteur de plusieurs livres médicaux dont "Santé : la démolition programmée", aux Editions du Cherche Midi.

Il a écrit  "Médicaments génériques, la grande arnaque" aux Editions du Moment.

Son dernier livre s'intitule "La fabrique des malades" aux Editions du cherche midi.

Voir la bio »

Atlantico : Quelles sont les maladies ou infections que l'on rencontre le plus souvent à l'étranger ? Que causent-elles et comment peut-on s'en prémunir ?

Sauveur Boukris : Pour la France ou l'Europe, les soucis les plus fréquents sont les diarrhées ou les douleurs abdominales dues aux changements de types de nourritures. Mais à l'étranger il y a beaucoup de maladies pernicieuses qui peuvent vous prendre en traître si vous ne vous y préparez pas. Voici les plus connues, celles qui touchent le plus en général, et quelques unes plus dangereuses que vous ne souhaitez absolument pas ramener avec vos souvenirs de vacances.

La turista

L'infection la plus fréquente est la Turista, notamment due aux changements de nourritures, ou à la consommation d'eau impropre ou non traitée. Les effets se présentent généralement deux à trois jours après le voyage et se manifestent par des diarrhées et des selles liquides souvent abondantes. Pour s'en prémunir, il vaut mieux emporter avec soi une ordonnance d'anti-diarrhéique. Il est aussi conseillé en vas de sensibilité de boire des eaux en bouteille scellée ou de l'eau désinfectée avec des produits spéciaux (sans glaçons, car ils viennent du robinet). Bien se laver les mains et vérifier la provenance de sa nourriture vous évitera les désagréments connus de ce classique des maladies de touristes.

Le paludisme

Dans les zones touchées par le paludisme, il faut prévoir au préalable une vaccination ou des médicaments antipaludiques comme la nivaquine. Aussi connu sous le nom de malaria, cette maladie est très présente dans de nombreux pays du tiers-monde. Un traitement préventif est fortement conseillé. Mais le plus important est de se protéger des piqûres de moustiques qui transmettent cette maladie. En cas de contamination, vous devez vous rendre au plus vite dans le centre médical le plus proche.

L'hépatite

Il est nécessaire de se faire vacciner contre l'hépatite A une quinzaine de jours avant un voyage susceptible d'abriter cette maladie. C'est une maladie que l'on peut attraper en buvant de l'eau sale ou impropre à la consommation. Elle ne laisse aucun séquelle, mais peut créer des complications pendant environ une semaine et gâcher les vacances.

La méningite

Lors des colonies de vacances ou des voyages en groupe, il vaut mieux se faire vacciner contre la méningite, surtout quand on est jeune. En cas de maladie, se rendre chez le médecin le plus proche est nécessaire.

Zika

Pour Zika, il n'existe malheureusement pas de moyens de préventions. Les symptômes se manifestent quelques jours après, une fois que l'on a de la fièvre et que l'on est infecté. Cette maladie virale est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes, notamment à cause des risques de malformation chez le nourrisson.

Le Chikungunya

Le chikungunya est une maladie virale qu'on attrape généralement dans les iles. Les symptômes sont similaires à ceux de la grippe. Pour lutter contre ses effets, il faut prévoir des anti-pyrétiques ou des anti-inflammatoires. 

Les allergies

Pour les allergies alimentaires, liées aux fruits de mer ou aux fruits de toutes sortes, les injections d'adrénaline vendues en pharmacie permettent de lutter suffisament de temps pour aller dans une clinique ou un hôpital.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !