« Laurent Wauquiez va le bouffer » ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Xavier Bertrand lors d'un meeting le 14 octobre.
Xavier Bertrand lors d'un meeting le 14 octobre.
©PHILIPPE DESMAZES / AFP

Pauvre Xavier Bertrand…

« Laurent Wauquiez va le bouffer » !

On a entendu ça chez les Républicains.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Chez les LR, les couteaux sont tirés. Et le plus aiguisé de tous c’est celui de Laurent Wauquiez. « Bertrand ? Wauquiez va le bouffer ! », pronostique un des dirigeants du parti.

Nul doute que ce sera sanglant. Le patron de la région Hauts-de-France savait quels risques il encourait en acceptant de se soumettre au vote des adhérents LR. Mais il n’avait pas le choix.

Laurent Wauquiez n’a jamais pardonné à Xavier Bertrand d’avoir quitté le parti quand il en a pris la tête. Et les adhérents LR ne l’ont pas oublié non plus.

Valérie Pécresse, moins méchante quand même que Wauquiez, a repris sa carte du parti : pas sûr qu’elle soit très tendre avec Bertrand. Ce dernier a hésité d’aller à Canossa et de se mettre à jour de ses cotisations. Finalement, il l’a fait. Et ainsi il a mangé son chapeau une deuxième fois…

Rien de nouveau cependant sous le soleil : à droite, les couteaux ont toujours été tirés. On se souvient de la violence de l’affrontement entre Sarkozy et Fillon en 2017. Au-delà de ces futures et sanglantes péripéties, la seule question qui vaille est celle de la survie des Républicains. Zemmour a dit : « j’ai fait revivre le RPR.  Edouard Philippe a refondé l’UDF. Donc les Républicains n’ont plus aucune raison d’être ». C’est bien vu.

Ps : Dans un effort désespéré pour séduire les adhérents de LR, Bertrand est allé demander un selfie à Nicolas Sarkozy.  Ce dernier s’est exécuté de mauvaise grâce en faisant la moue. Et il a fait savoir qu’il était « agacé » par ceux qui s’accrochent à ses basques. Pauvre, pauvre Bertrand. 

À Lire Aussi

Anne Hidalgo ou le symptôme éclatant du mal politique français

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !