La nouvelle cartographie du cerveau humain compte 97 nouvelles zones jusqu’alors inconnues des scientifiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La nouvelle cartographie du cerveau humain compte 97 nouvelles zones jusqu’alors inconnues des scientifiques
©Flickr/IsaacMao

Matière grise

La nouvelle cartographie du cerveau humain compte 97 nouvelles zones jusqu’alors inconnues des scientifiques

Ces 97 nouvelles zones du cortex cérébral s’ajoutent aux 83 zones que l’on connaissait déjà. Cette avancée pourrait contribuer à mieux comprendre notre fonctionnement cérébral et à faciliter le travail des neurochirurgiens.

Les avancées scientifiques ont beau se multiplier chaque jour qui passe, les scientifiques n’arrivent toujours pas à percer le mystère humain le mieux gardé : le cerveau humain. Comment marche-t-il vraiment ? Comment fait-il pour être si puissant au point de ridiculiser nos superordinateurs les plus performants ?

Pour tenter d’y répondre, les scientifiques ont voulu cartographier cet organe mystérieux. Le plus connu d’entre eux, le neurologue allemand Korbinian Brodmann, a publié en 1909 une carte du cerveau que l’on continue encore d’utiliser aujourd’hui. Il délimite alors le cortex cérébral – l’enveloppe du cerveau – en cinquante-deux zones différentes, selon leur structure et la forme des cellules qui  y sont observées. Depuis le 20ème siècle, les progrès de la médecine et l’utilisation de l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) ont pu enrichir ces travaux de 31 aires de plus, élevant leur total à 83.

Une carte aux détails sans précédents

Mais les récents résultats d’une étude menée par une équipe de chercheurs de l’école de médecine de l’Université de Washington de Saint Louis (Missouri) pourrait accélérer sérieusement les recherches sur le fonctionnement cérébral. En effet, ce ne sont pas moins de 97 nouvelles zones qui ont été découvertes dans le cortex cérébral, élevant cette fois-ci le total de zones connues à 180, et ce pour chaque hémisphère, relate le site Inverse.

Pour arriver à une carte aussi précise, visible dans cette vidéo, les chercheurs ont compilé les données de multiples analyses d’imageries cérébrales menées sur 210 hommes et femmes, et ont effectué une batterie de tests afin de stimuler certaines régions de la matière grise des participants. Bien qu’aucun cerveau ne ressemble à un autre en raison de sa structure ou de la grosseur de certaines zones, le logiciel utilisé par les scientifiques a été en mesure d’identifier chacune de ces "nouvelles" aires sur le cortex des volontaires, indique Science et Avenir.

Très bonne nouvelle pour les neurochirurgiens

"Ces nouvelles […] devraient permettre d’expliquer comment notre cortex a évolué et de le rôle de certaines zones", s’est réjoui Bruce Cuthbert, directeur des Instituts américains de la santé. Et pas que. Ces découvertes devraient faciliter grandement le travail des neurochirurgiens, dont le métier requiert une précision extrême, rapporte The Daily Mail. "La situation est comparable à celle connue en astronomie, durant laquelle les télescopes basés sur Terre produisaient des images floues du ciel avant l’arrivée d’optiques adaptatives et des télescopes spatiaux", remarque Matthew F. Glasser, auteur en chef de l’étude. Avant de tempérer : "ce n’est pas une version finale, mais cette carte est bien meilleure que celles avec lesquelles nous avions habitude de travailler".

Une véritable carte aux trésors, qu’il faudra encore peaufiner si l’on veut découvrir les secrets du cerveau humain. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !