Dr Jekyll & Mr Hyde ? Non : Ndiaga Dieye | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
La porte de l'appartement de Ndiaga Dieye.
La porte de l'appartement de Ndiaga Dieye.
©LOIC VENANCE / AFP

Bref portrait de l'assaillant de La Chapelle-sur-Erdre

Dr Jekyll & Mr Hyde ? Non : Ndiaga Dieye

Découvrons sa complexe personnalité.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Au début, c'était assez banal. Ndiaga Dieye avait fait de la prison pour vol à main armée. Inutile de s'y attarder : ils sont des milliers dans son cas. Puis les choses se sont corsées.

Dans sa cellule, il a été en proie à des « bouffées délirantes » de religiosité et a commencé à pratiquer un islam rigoriste. On appelle ça « radicalisation ». En conséquence de quoi, on l'a considéré comme atteint de schizophrénie. A sa sortie de prison, il a été fiché S et soumis à un suivi psychiatrique. Mais ce n'était pas suffisant pour l'enfermer...

Selon une définition classique et un peu succincte, la schizophrénie consiste en un dédoublement de la personnalité. C'est admirablement décrit dans le roman de Robert Louis Stevenson. Jekyll ignorait ce que faisait Hyde, qui ne savait pas ce que faisait Jekyll.

Le Monde résume son cas dans un titre lénifiant : « il oscillait entre la schizophrénie et la radicalisation ». Un jour, le complexe Ndiaga Dieye se recueillait à la mosquée. Un autre, il allait à son travail. Un jour, il détestait la France. Un autre, il se languissait de La Mecque. Sa main droite n'était pas au courant de ce que faisait sa main gauche.

Et c'est avec sa main droite qu'il a poignardé une policière. Sa main gauche ignorait tout de son acte. Les gendarmes l'ont abattu. Mais qui ont-ils tué ? Le Dr Jekyll, ou Mr Hyde ?

La justice n'aura donc pas à statuer sur son cas et à lui accorder – comme pour l'assassin de Sarah Halimi – les circonstances atténuantes pour altération de son discernement.

Il demeure qu'il y a en France nombre de schizophrènes qui ne fréquentent pas la mosquée. Et ils ne se déplacent pas avec un couteau...

À Lire Aussi

Policière attaquée à Nantes : les limites de la politique sécuritaire

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !