Confinement Covid à Shanghai : le moteur d’une profonde remise en cause des aspirations des jeunes Chinois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une couple de Chinois sur un vélo électrique à Shanghai.
Une couple de Chinois sur un vélo électrique à Shanghai.
©PHILIPPE LOPEZ / AFP

Traumatisme & désenchantement

Confinement Covid à Shanghai : le moteur d’une profonde remise en cause des aspirations des jeunes Chinois

Les mesures de restrictions en Chine face à la pandémie de Covid-19 ont bouleversé les aspirations, les projets et les envies des jeunes Chinois.

Emmanuel Véron

Emmanuel Véron

Emmanuel Véron est géographe et spécialiste de la Chine contemporaine. Il a enseigné la géographie et la géopolitique de la Chine à l’INALCO de 2014 à 2018. Il est enseignant-chercheur associé à l'Ecole navale.

Voir la bio »

Atlantico : Le confinement et les mesures de restrictions en Chine face à la pandémie de Covid-19 et particulièrement à Shanghaï ont bouleversé les aspirations, les projets et les envies des jeunes Chinois. Quelle est la désillusion traversée par les jeunes Chinois ?

Emmanuel Véron : La pandémie dure depuis plus deux ans maintenant. Les restrictions prises par le régime ont conduit une partie de l’économie et de l’activité à l’arrêt. Dans ce cadre, les jeunes générations, celles qui étudient, qui cherchent un emploi sont particulièrement touchées. En plus de rompre avec les sociabilités dans l’espace urbain, la montée du chômage semble être le facteur principal de désillusion…

Bien avant la pandémie, le phénomène tangping, littéralement « se coucher », est un processus psychosocial éloquent qui touche la jeunesse. Ce dernier correspond à une forme de dépression des jeunes générations, qui ne souhaitent plus se lever le matin, chercher un travail, se sociabiliser, faire des rencontres etc…Les obligations sociales sont très pressantes et intrusives, surmontée par une régression de l’économie, la jeunesse perd confiance en l’avenir. Seul reste l’adhésion au Parti communiste comme garantie pour se réaliser.  

Comment concrètement le confinement et les restrictions viennent bousculer les codes, le mode de vie, les aspirations et les projets de la jeunesse en Chine ? Quelles sont les nouvelles perspectives pour les jeunes Chinois ?

Les mesures drastiques de la « politique Zéro Covid » a conduit à briser les liens de sociabilités entre les jeunes et entre les générations d’une part, le ralentissement économique et la faillite de millions de PME dans le pays augmente un environnement de l’emploi très dégradé d’autre part.

À Lire Aussi

SOS chinois disparus : ces 280 milliards de dollars qui manquent au tourisme mondial à cause du Zéro Covid de Pékin

La pandémie et les mesures politiques du régime viennent considérablement accentuer des tendances observées depuis plusieurs années déjà : perte de confiance en l’avenir, chute de la natalité, très forte compétition pour l’accès à l’emploi après une rude concurrence dans l’accès à l’université…

En quoi est-ce un choc sociologique, psychologique et politique profond au cœur de la société chinoise ? Plusieurs générations vont-elles être impactées ?

Toutes les générations sont impactées. Il est encore un peu tôt pour bien analyser les conséquences sur les populations en termes psychologiques et sociales. Cependant, plusieurs signes et phénomènes montrent que la pandémie et les mesures de confinement ont accéléré la chute de la natalité (moins de 10 millions de naissance en 2020, idem en 2021), taux de suicide important, maladies chroniques etc.

Le tourisme est à l'arrêt, les loisirs considérablement perturbés et réduits à des occupations en ligne ou à la maison (confinée).

Le régime va devoir réinventer un « rêve chinois » pour panser les plaies sociales et psychologiques….

Quelles pourraient être les conséquences de cette crise et de cet impact pour la jeunesse (conduisant à une évolution des mentalités) sur la politique chinoise sur le long terme ?

D’emblée la chute de la natalité est le process le plus important. Il aura des effets sur l’économie chinoise, le dynamise du pays et les mesures pour organiser un pays vieillissant, sans véritablement donner la chance aux jeunes générations de s’en sortir. Puis, les conséquences sociales et psychologiques seront à analyser sur de nombreuses années. On peut parler aisément de « générations  Covid » comme de générations « Xi Jinping ».

À Lire Aussi

Chine Russie : une alliance de fer ? La réalité est beaucoup plus complexe et voilà pourquoi

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !