Attention, un écolo con peut cacher un (une) écolo encore plus con que lui… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La candidate à la primaire EELV pour l’élection présidentielle 2022, Sandrine Rousseau, a envoyé un tacle aux hommes blancs.
La candidate à la primaire EELV pour l’élection présidentielle 2022, Sandrine Rousseau, a envoyé un tacle aux hommes blancs.
©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Toujours plus !

Attention, un écolo con peut cacher un (une) écolo encore plus con que lui…

Entre Eric Piolle, maire de Grenoble, et Sandrine Rousseau la compétition est rude.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Piolle est connu. Il fait tout pour ça. Afin d’augmenter sa notoriété, il a fait savoir qu’il était hostile à la présence du Tour de France dans sa ville de Grenoble. Le spectacle d’une centaine de vélos aurait dû pourtant lui faire frôler l’extase mais il a considéré que la caravane du Tour était polluante. Sandrine Rousseau est beaucoup moins connue que lui. Il lui faut donc faire des efforts.  Elle est candidate à l’investiture de EELV pour l’élection présidentielle de 2022. Piolle est donc pour elle un homme à abattre. Et contre lui, elle a fait très fort.

« Un homme blanc sur un vélo, ce n’est pas l’écologie »,  lui a-t-elle lancé. Un homme blanc ça dégage en effet beaucoup plus de CO2 qu’un homme noir ou arabe !  De surcroît pour pédaler l’homme blanc porte des baskets. Et les baskets, pour être fabriquées, font appel aux énergies fossiles… Face à son attaque, le pauvre Piolle est resté sans voix. A son débit, notons qu’il est un homme. Un handicap sérieux aux yeux de Sandrine Rousseau. Elle a, dans son enthousiasme noté que l’écologie avait besoin de «  l’indignation de genre » féminine et aussi de celles des Noirs et des musulmans. L’écologie est décidément une science complexe.

Nous avons déjà eu l’occasion de dire tout le mal que nous pensions d’Eric Piolle. Qu’il nous soit permis de dire un peu de bien de Sandrine Rousseau. Avec elle, nous découvrons la figure sublime de l’écolo pur et sans reproche. Un Arabe ou un Noir marchant pieds nus et habillé d’un boubou ou d’une djellaba faite de lin issu de l’agriculture biologique. 

À Lire Aussi

Racisme dans les stades : une étude établit l’impact du public sur les performances des joueurs

À Lire Aussi

Corinne Lepage : "En France, nous risquons d’être l’un des pays les plus affectés par le changement climatique"

À Lire Aussi

Ces scientifiques « amis de la planète » qui cèdent en réalité totalement à la pensée magique

À Lire Aussi

SOS Racisme : comment fut inventée la supercherie du siècle

À Lire Aussi

Paul Melun : « Ceux qui prétendent faire de l’écologie sans souveraineté se trompent »

À Lire Aussi

EELV : Eric Piolle serait en tête des parrainages de la primaire écologiste

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !