Alors Viktor Orban, on badine avec les chambres à gaz ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Alors Viktor Orban, on badine avec les chambres à gaz ?
©

Comment dit-on « Heil » en Hongrois ?

Alors Viktor Orban, on badine avec les chambres à gaz ?

« Des propos dignes de ceux de Goebbels » !

Le numéro un hongrois était en visite en Transylvanie roumaine ou vit une importante communauté hongroise. Elle souffre très certainement sous le joug roumain. C’est d’ailleurs ce que pense Orban. Ainsi contre l’avis des autorités de Bucarest, il leur a accordé la citoyenneté hongroise.

Devant ses « frères de race » (pour parler comme lui), il s’est un peu lâché. « Nous voulons une Hongrie ethniquement pure » a-t-il déclaré. Et sur sa lancée il a ajouté : « nous ne voulons pas de race mixte, nous ne voulons pas nous mélanger avec des races non-européennes ».

Nous nous permettons de faire remarquer à Orban que son ami Vladimir Poutine préside aux destinées d’un empire multi-ethnique. Des Tchétchènes, des Ingouches, des Tatars, des Turkmènes. Des populations d’origines turques ou asiatiques. Reste à savoir si le numéro un hongrois considère les Juifs comme étant d’origines européennes. A entendre ses propos, on peut en douter. Emporté par sa fougue, le président hongrois a risqué une plaisanterie d’un goût pour le moins douteux.

S’adressant aux Allemands qui se font du souci sur l’acheminement du gaz russe, il a  osé ceci : « dans le domaine du gaz, les Allemands ont une solide expérience ». Une de ses conseillères les plus proches a claqué la porte avec ces mots : « des propos dignes de ceux de Goebbels ».

Les Juifs indignés  -et pas que les Juifs- hurlent. A ce propos, une histoire hongroise qui n’est pas sans rapport avec les outrances vomitives de Viktor Orban. A l’aube du XXème siècle, un baron hongrois qui vivait à Budapest était accusé d’antisémitisme. Un ami vient le voir et lui dit : « c’est pas bien d’être antisémite ». La réponse du baron fusa, superbe : « moi antisémite ? Jamais ! Un antisémite est quelqu’un qui hait les Juifs plus que raison ». Viktor Orban est raisonnable. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !