Alerte aux jus de fruits "pour enfants" et à leur trop forte teneur en sucre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Alerte aux jus de fruits "pour enfants" et à leur trop forte teneur en sucre
©Reuters

A la source

Alerte aux jus de fruits "pour enfants" et à leur trop forte teneur en sucre

Des chercheurs de l'Université de Liverpool et Queen Mary ont analysé 203 jus de fruits destinés aux enfants qui ont été vendus dans sept grands supermarchés. Ils ont constaté que 42% des produits contenaient au moins 19 grammes de sucre, soit la quantité maximale de sucre qu'un enfant doit normalement manger en une journée. Voici comment différencier les bons et les mauvais jus de fruit pour la santé.

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal est nutritionniste. Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur de Ouvrez les yeux avant d’ouvrir la bouche, publié chez Plon, et du blog "MiamMiam".

 

Voir la bio »

Atlantico : Selon une nouvelle étude (voir ici), les jus de fruits pour enfants contiendraient des taux de sucre beaucoup trop élevés (les experts ont constaté que certains jus de fruits contenaient plus que le maximum de 19 grammes de sucre que les enfants âgés entre quatre et six ans devraient ingérer chaque jour). Pouvez-vous expliquer pourquoi ?

Béatrice de Reynal : Les jus de fruits sont au banc des accusés ces jours-ci : accusés d’être aussi caloriques que les sodas, et même plus sucrés que n’importe quelle boisson. Mais de quoi parle-ton ?

 

Les fruits sont, pour la plupart, composés d’eau (70 à 85%), de fibres et de glucides, et pour certains, de composés intéressants pour la santé et le bien-être comme les vitamines (C, provitamine A) et minéraux, et certains phytonutriments comme les polyphénols, les anthocyanes, le lycopène ou la zéaxanthine… bref : des composés qui ont des propriétés antioxydantes et dont nous pourrons bénéficier lorsqu’à notre tour, nous allons les incorporer.

 

L’intérêt de consommer des fruits est essentiellement celui de consommer le trio "eau+fibres+potassium", pour l’effet satiétant. Et tous les microéléments (vitamines, minéraux et phytoactifs) pour toutes les propriétés bénéfiques qu’ils offrent.

 

Or, le jus de fruit n’est qu’une partie de ce fruit  : l’eau, les glucides (les sucres), certains composés. Exit les fibres.

 

Le jus de fruit - le pur jus de fruit - je parle bien de ce qui va s’écouler lors du pressage d’un fruit - est composé de l’intérieur des cellules des fruits : eau, sucres, saveurs, coloris, phytonutriments, vitamines et minéraux. Rien que des bonnes choses. Un jus de fruit ne peut avoir plus de sucre que le fruit lui-même. Dans la pomme, il y a naturellement 10% de sucres naturels divers (fructose et Cie). Dans le jus de pomme, on aura ces sucres.

 

Quels sont les différents processus de fabrication des jus de fruits ?

Que se passe-t-il dans les "nectars" ? De l’eau, beaucoup de sucre sont mélangés à très peu de jus de fruit, et le plus souvent à de la pulpe de fruits. Pourquoi ? Simplement parce que les fruits sont très chers. Bien plus chers que les légumes, même lorsqu’ils sont de saison. Ainsi, un fruit coûte 4 à 10 fois plus cher qu’un légume.

 

Pour faire un litre de jus d’orange, il faut 4 kilos d’orange. Tout "pur jus" devrait donc être 4 fois plus cher que le même poids de fruit entier. Vous comprenez l’intérêt de diluer le fruit avec de l’eau, du sucre, voire mieux, du jus de carotte ?

 

Les glucides des fruits ne sont pas que du sucre comme on l’entend souvent. Ce ne sont pas non plus que du fructose. Il s’agit de mélanges qui varient d’une espèce à une autre. La fraise ou la pomme apportent surtout du fructose. Le raisin surtout du saccharose (c’est le "sucre de table"). La banane des amidons.

 

Bien sûr, le fructose est un sucre. Mais le corps ne l’utilise pas du tout de la même façon que le sucre de betterave. Le fructose est utilisé par le foie, quand le glucose (composant le saccharose) est consommable par toutes les cellules du corps. Le glucose n’a pas besoin d’un effort pour être assimilé et utilisé. Il produit de l’énergie, de la chaleur, mais aussi du gaz carbonique et de l’eau. Il n’est donc pas mauvais.

 

Seul son excès peut avoir des répercussions sur votre forme, et encore ! A part les caries, on ne peut pas lui reprocher grand-chose, à moins que vous ne le consommiez toute la journée durant, avec des graisses qui seront alors stockées très facilement. C’est de là que vient sa réputation de faire grossir.

 

Pourquoi l'industrie alimentaire développe-t-elle autant le marché du jus de fruits ? Y a-t-il des jus de fruits plus sucrés qu'avant ?

Ces dernières années, malgré les campagnes publicitaires pour inviter les consommateurs à manger des fruits crus, cette consommation a baissé. A la place, les Français apprécient les jus de fruits, mais aussi, les fruits préparés, cuits, en purée ou en compote, le plus souvent, sans sucre ajouté (ou parfois un peu).

 

Pour dynamiser ce marché du "pur jus de fruit" dont la loi impose de n’être que le résultat du pressage de fruit, sans rien d’autre (ni sucre, ni eau), les industriels proposent des boissons aux fruits, des nectars, des smoothies. L’idée est de mélanger des purées de fruits bien épaisses avec de l’eau et du sucre, ou parfois, avec de vrai jus de fruits : seule une lecture attentive de l’étiquette peut vous le dire.

 

Dans ces produits, bien sûr, on trouve le pire et le meilleur.

 

Le meilleur d’abord : un smoothie de mangue (elle est si dense qu’on ne peut pas en tirer un jus liquide, seulement une purée), avec du jus d’ananas, du jus de fruits de la passion… huummm… un régal plein de vitamines, et qui apporte aussi, bien sûr, les fibres de la mangue. Nous sommes donc à mi-chemin entre le fruit et le jus. La teneur en sucres en d’environ 14 %. Mais ce sont des sucres naturels de fruits, dans la matrice de fruits, donc pas de problème. Il n’y a pas de sucre ajouté.

 

Le pire, ce sont ces mélanges de purée de pomme, diluée de jus de raisin (que du saccharose) et additionné de pulpe de banane pour donner du corps… On peut alors atteindre 18% de sucres dans le jus de fruit et parfois, du sucre ajouté.

 

Que conseillez-vous aux parents comme boisson pour leurs enfants ?

Lisez les étiquettes  : un pur jus de fruit (n’importe quel jus) apporte les sucres naturels du fruit et ne pose pas de problème de santé, au contraire. Ces jus comptent comme une des 5 portions de fruits et légumes quotidiennes. Mais attention aux quantités ; comme le jus est une extraction du fruit, contentez-vous d’un verre par personne et par jour. Ne jouez pas les Américains en buvant un litre de jus de fruit au petit-déjeuner : c’est trop. Si vous avez faim, prenez un jus de fruit, et un ou deux fruits si vous en avez envie. Mais pas trois verres de jus.

 

Pour les enfants comme pour les grands : choisissez du "pur jus". Un verre suffit.

 

Toutes les boissons fantaisies à base de jus de fruits, mais qui contiennent du sucre, et d’autres choses, ne doivent pas être consommées régulièrement.

 

Jus ou smoothie : à vous de choisir. Mais choisissez bien vos smoothies, qui ne doivent contenir que du jus de fruit, pas de sucre, et pas de jus concentrés (jus de pomme ou jus de raisin concentrés = sucre).

 

Les enfants apprécient aussi les fruits entiers, en compotes, ou en cubes surgelés. Il y a de nombreuses possibilités de manger des fruits, pratiques, saines et sans sucre ajouté. A vous de les inviter dans votre quotidien. 

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !