10 manières de réduire vos risques d'avoir un cancer | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
10 manières de réduire vos risques d'avoir un cancer
©Reuters

Série

10 manières de réduire vos risques d'avoir un cancer

Le cancer est la maladie du siècle et pourtant, il existe des méthodes simples pour s'en protéger. Le délégué de la communication de l'institut de la lutte contre le cancer, Christophe Leroux, rappelle quelques conseils de prévention.

Christophe Leroux

Christophe Leroux

CHRISTOPHE LEROUX est le délégué de la communication de la ligue contre le cancer;

Voir la bio »

Heureusement, il existe des conseils qui permettent de se protéger contre les différentes formes de cancer, même si beaucoup de formes proviennent de prédispositions génétiques. Il est bon de rappeler quels sont les habitudes d'auto-protection.

A LIRE AUSSI - Modes de vie, génétique, environnement : ce qu'on sait sur les causes des cancers aujourd'hui

  • Ne pas fumer: la moitié des fumeurs mourra de sa consommation, de cancer ou de maladie liée au tabac. Le tabac est responsable de 73 000 décès par an, dont 45 000 de cancer du poumon. Il faut absolument chercher à arrêter la consommation de tabac, et l'institut de la lutte contre le cancer recommande toutes les méthodes, y compris le passage à la cigarette électronique.
  • Ne pas boire d'alcool, ou le moins possible et le moins souvent possible. Surtout pour les moins de 20 ans, la consommation d'alcool à des effets réellement dévastateurs en terme de cancer et il faut absolument la proscrire. Rappelons aussi que la consommation d'alcool avec un tout autre traitement, même le paracétamol, forme un cocktail explosif extrêmement nocif pour le foi.
  • Lutter contre l'obésité: pour cela, il faut privilégier les activités physiques (idéalement une heure par jour), et éviter toute sédentarité, notamment les plateaux-repas devant la télé...ce plaisir doit rester exceptionnel!
  • Manger sainement: les produits transformés ont une part de responsabilité dans l'augmentation des cancers, et il faut autant que possible rester maître dans la production de ses repas. Il faut aussi privilégier la variété, augmenter la consommation de fruits et légumes, diminuer la consommation de viande rouge, des produits d'élevage et des produits trop salés. Il faut privilégier la cuisine simple préparée à la maison!
  • Savoir s'exposer au soleil: le soleil est bon lorsqu'on en profite parcimonieusement! Il est bon pour l'humeur et pour l'apport de vitamines D. Mais s'exposer durablement au soleil augmente considérablement les risques de cancer de la peau notamment. Pour les enfants, il faut proscrire toute exposition au soleil entre 11 et 16h, et les protéger de chapeaux et crèmes solaires. Pour les adultes, les mêmes précautions sont à prendre.
  • Le réflexe du dépistage: les centres de dépistages organisés sont très accessibles aujourd'hui et en profiter ne demande pas beaucoup de démarches. Le dépistage pour le cancer du sein doit être systématique pour toutes les femmes de plus de 50 ans, pour le cancer colo-rectal pour tout hommes et femmes de plus de 50 ans, et pour le cancer du col de l'uterus pour toutes les femmes de plus de 15ans et à renouveler tous les deux ans.
  • Vérifier son environnement professionnel: bien qu'en France les lois très stricte en matière de santé professionnelle, vous pouvez demander aux comités d'hygiène de votre entreprise si les matériaux qui vous entourent ne sont pas dangereux.
  • L'allaitement: pour les femmes qui le peuvent,il est vivement recommandé pour la protection de l'organisme de l'enfant. Dans le cas de prise d'oestrogènes (notamment lors de la ménopause), le médecin traitant est le seul garant du dosage adéquat.
  • Vérifier l'exposition au radon: le radon est un rayonnement lumineux naturel provenant de certaines pierres, notamment présentes en Bretagne. Vus pouvez vérifier votre degré d'exposition en demandant auprès de votre mairie un test.

Enfin, le vaccin contre l'hépatite B est indispensable! Suite aux polémiques, le nombre de vaccinés a beaucoup chuté, et pourtant aujorud'hui, il est plus inoffensif de se recevoir ce vaccin que de prendre une aspirine! Ce vaccin, en plus de protéger contre l'hépatite B est une bonne défense contre le cancer!

Le dernier conseil, quoique non scientifique, est le plus simple et le plus efficaces: soyez heureux! La joie, les relations sociales, l'investissement personnel dans des tâches que nous apprécions sont les meilleurs remèdes contre toutes les formes de cancer. N'hésitez plus à être heureux!

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !