"Les migrants ? Qu'ils restent chez eux !" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Le cardinal Robert Sarah au Vatican en 2010.
Le cardinal Robert Sarah au Vatican en 2010.
©ALBERTO PIZZOLI / AFP

Ça doit chauffer au Vatican

"Les migrants ? Qu'ils restent chez eux !"

Peut-être qu'un cardinal ne devrait pas dire ça...

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Mgr Sarah est un prélat original et atypique. Tout d'abord il est noir, ce qui est plutôt rare du côté du Saint-Siège. Ensuite, il ne parle pas le charabia jésuitique en vigueur là-bas et dont le pape François offre une éclatante illustration.

Mgr Sarah connaît bien l'Afrique. Et en tous cas aussi bien que l'actuel héritier du trône de Saint-Pierre connaît l'Amérique Latine. On se souvient de la phrase de Jésus : "Il y a plusieurs demeures dans la maison du père".

A l'évidence, Mgr Sarah et le pape François font chambre à part ! S'agissant des migrants, le prélat a osé déclarer qu'ils devaient "rester chez eux". Rester chez eux pour contribuer au redressement de leurs patries respectives.

Il n'a pas manqué non plus de dire que nous, les pays riches, devrions aider les pays pauvres pour que leurs migrants restent chez eux. C'est frappé au coin du bon sens : la misère se combat là où elle est et pas en s'expatriant.

Mgr Sarah connaît certainement le proverbe "aide toi et le ciel t'aidera". Il signifie qu'il faut commencer par faire le nécessaire avant de s'adresser à Dieu. Traduisons : que les pays pauvres fassent le nécessaire avant de quémander l'aide de l'Occident.

Le pape François ne partage pas, mais pas du tout, les opinions de Mgr Sarah. Cela promet de rudes explications au Vatican. Quant à Dieu, entre les deux hommes, il reconnaîtra le sien...

À Lire Aussi

Les migrants, corps-frontière en Méditerranée

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !