Une panne de serveur a bloqué le déverrouillage de milliers de voitures Tesla | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Des véhicules Tesla ont été bloqués à cause d'une panne informatique.
Des véhicules Tesla ont été bloqués à cause d'une panne informatique.
©JOHN THYS / AFP

Les joies du tout connecté

Une panne de serveur a bloqué le déverrouillage de milliers de voitures Tesla

Le déverrouillage et le démarrage des Tesla de nombreux utilisateurs a été rendu impossible dans la nuit de vendredi à samedi, à cause d'une panne sur le réseau informatique de l'entreprise.

L'un des avantages de posséder une Tesla est d'utiliser son smartphone comme clé pour ouvrir et conduire sa voiture. Au moins, il n'y a pas de risque de perdre son trousseau ! Mais comme tous les produits connectés, quand le réseau tombe en panne, c'est un peu génant... C'est ce qui est arrivé à des propriétaires de Tesla dans le monde entier, dans la nuit de vendredi à samedi. Un certain nombre d'utilisateurs de Twitter ont signalé avoir reçu une "erreur de serveur 500" en essayant d'utiliser l'application Tesla : elle indique un problème avec le serveur Internet auquel l'application essaie de se connecter. Concrètement, les propriétaires ne pouvaient plus se connecter à leur voiture pour l'ouvrir ou la démarrer.

Les voitures Tesla sont également équipées d'une carte-clé qui fonctionne comme le porte-clés sans fil dont sont équipés de nombreux véhicules aujourd'hui. En cas d'urgence, les propriétaires de Tesla peuvent donc toujours l'utiliser pour entrer dans leur voiture et la démarrer. S'il est correctement configuré, le téléphone peut également se connecter directement à la voiture sans passer par le serveur Internet. Mais les conducteurs qui se fient uniquement à l'application en utilisant une connexion Internet se sont retrouvés bloqués

Tout est revenu à la normale désormais. 

À Lire Aussi

Salon de Munich : l’électrique s’impose chez les constructeurs, mais les clients boudent et les Etats se ruinent en subventions

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !