Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Rihanna réseaux sociaux colère des agriculteurs en Inde Twitter Greta Thunberg
©Frederic J. BROWN / AFP

Effet papillon

Un message de Rihanna en soutien au mouvement de protestation des agriculteurs en Inde enflamme Twitter et provoque la colère des autorités indiennes

Les agriculteurs indiens sont mobilisés depuis deux mois contre le gouvernement. Ils viennent de recevoir le soutien de la star Rihanna sur les réseaux sociaux. L'artiste a permis de médiatiser leur mouvement de protestation.

Les agriculteurs en Inde protestent contre une nouvelle loi libéralisant les marchés agricoles. Ils ont reçu le soutien de l’artiste Rihanna, très suivie sur les réseaux sociaux. Un message publié par la star sur Twitter a déclenché une véritable tempête sur les réseaux sociaux indiens. Le gouvernement de New Delhi a fait savoir ce mercredi qu’il n’avait pas apprécié ce message.

Le message de l’artiste a permis de médiatiser le mouvement de contestation des agriculteurs indiens.

« Pourquoi ne parlons-nous pas de cela ? » s’est interrogée la chanteuse américaine sur les réseaux sociaux. Rihanna s’alarme que le sujet soit si peu traité dans les médias occidentaux.

Son message a été partagé par centaines de milliers et d'autres célébrités ont relayé également cette publication et la cause des agriculteurs indiens.

« Nous sommes solidaires des manifestations des agriculteurs en Inde », a ainsi indiqué sur les réseaux sociaux la militante écologiste suédoise Greta Thunberg.

Le ministère des Affaires étrangères indien a tenu à mettre en garde contre la tentation des « hashtags et commentaires sensationnalistes ni justes ni responsables ».

Ce tweet a ensuite été repris par une vedette de Bollywood, Kangana Ranaut, qui a traité les agricultures de « terroristes » et Rihanna d’« idiote ».

Suite à ce torrent de messages, le gouvernement indien a menacé Twitter d’action en justice, notamment pour avoir débloqué cette semaine les 250 comptes liés aux agriculteurs qu'il avait d’abord bloqués à sa demande.

Dans une déclaration mercredi, le ministère indien des Affaires étrangères a déclaré que le Parlement avait adopté « une législation réformiste relative au secteur agricole » après un débat et une discussion approfondis.

Le gouvernement indien affirme que les mesures sont destinées à aider le secteur à devenir plus compétitif.

L'Inde a suspendu les services Internet mobiles dans trois zones autour de la capitale, Delhi, où des dizaines de milliers d'agriculteurs campaient pour protester contre les nouvelles lois. Le gouvernement a déclaré que la fermeture visait à « maintenir la sécurité publique ».

Les agriculteurs craignent que les nouvelles lois menacent des concessions vieilles de plusieurs décennies - telles que des prix garantis - et affaiblissent leur pouvoir de négociation, les laissant vulnérables à l'exploitation par des entreprises privées.

BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !