Le Planet-Score sera testé sur un millier de produits alimentaires d’ici la fin de l’année | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Des produits bio sont exposés dans une boutique Monoprix lors d'un point presse à Paris, le 18 octobre 2016.
Des produits bio sont exposés dans une boutique Monoprix lors d'un point presse à Paris, le 18 octobre 2016.
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Consommation 

Le Planet-Score sera testé sur un millier de produits alimentaires d’ici la fin de l’année

Plus d’une quarantaine de marques vont participer à l'expérimentation d'un nouvel étiquetage baptisé Planet-Score. Les consommateurs pourront ainsi mesurer et vérifier l'impact environnemental des produits. 

Un nouveau dispositif en lien avec l'écologie va être prochainement testé par certains fabricants et distributeurs. L’étiquetage Planet-Score, qui indique et détaille l’impact environnemental d’un produit, va être testé d’ici la fin de l’année par 27 fabricants et 8 distributeurs sur des produits présents uniquement sur des sites d’e-commerce, selon des informations de Sud-Ouest.
Naturalia, Franprix, La Vie Claire, Monoprix, Lidl, Biocoop, Naturéo et Greenweez, qui représentent plus de 40 marques, ont pris l’engagement de tester cet affichage, selon les précisions ce jeudi d'un collectif composé d’associations de protection de l’environnement, de consommateurs et d’acteurs du bio, parmi lesquels figurent l'UFC-Que Choisir et France Nature Environnement.
Le Planet-Score, élaboré par l’Institut de l’Agriculture et de l’Alimentation biologiques (ITAB), va attribuer une note entre A et E au produit en fonction de son effet sur la biodiversité, sur le climat, l’utilisation de pesticides dans la culture des ingrédients, et la prise en compte du bien-être animal. 
La loi Climat prévoit la mise en place d’un étiquetage environnemental obligatoire sur certains types de produits, à l’issue d’une phase d’expérimentation.
L'UFC-Que Choisir, qui soutient le Planet-Score, a réalisé un sondage sur 1 000 personnes, 87% des consommateurs seraient influencés par cet étiquetage s’il était adopté.
Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !