La gymnaste Simone Biles déclare forfait pour le concours général des JO de Tokyo pour se concentrer sur sa « santé mentale » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
L'Américaine Simone Biles est vue lors de la qualification de gymnastique artistique féminine lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le 25 juillet 2021.
L'Américaine Simone Biles est vue lors de la qualification de gymnastique artistique féminine lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le 25 juillet 2021.
©MARTIN BUREAU / AFP

Pression

La gymnaste Simone Biles déclare forfait pour le concours général des JO de Tokyo pour se concentrer sur sa « santé mentale »

L'Américaine Simone Biles ne participera pas au concours général des JO de Tokyo en gymnastique, ce jeudi, après avoir passé une évaluation médicale à la suite de son abandon, mardi, lors du concours par équipes.

Au lendemain de son abandon dans la compétition par équipes, la star américaine a décidé de ne pas participer au concours général des JO prévu jeudi. La superstar américaine de la gymnastique Simone Biles a créé la surprise mardi en abandonnant lors de la compétition par équipe des Jeux Olympiques de Tokyo. Elle ne participera pas au concours général de jeudi, selon les précisions de la fédération américaine de gymnastique sur son compte Twitter :

« Après une évaluation médicale, Simone Biles s'est retirée de la finale du concours général afin de se concentrer sur sa santé mentale ».

Simone Biles avait craqué en pleine compétition du concours général par équipe, évoquant une pression très lourde à gérer. Elle était depuis des mois attendue comme la star et la grande gagnante de ces Jeux de Tokyo. Avec cinq médailles dont quatre d'or remportées à Rio en 2016, et réalisant des figures extraordinaires, elle est considérée comme la plus grande gymnaste de tous les temps.

Simone Biles est encore qualifiée pour quatre finales qui doivent se tenir la semaine prochaine (poutre, sol, barres, saut) et avait indiqué mardi soir que la question de sa participation se déciderait jour par jour.

Simone Biles a connu son premier épisode dépressif en 2018 après avoir révélé avoir été victime d’abus sexuels par l’ancien médecin de l’équipe américaine Larry Nassar, comme 120 autres gymnastes ayant porté plainte et qui se sont officiellement portées partie civile.

Selon la fédération américaine de gymnastique, « Simone va continuer à être évaluée quotidiennement pour déterminer si elle participera aux compétitions individuelles de la semaine prochaine. (…) Nous soutenons pleinement la décision de Simone et applaudissons son courage en donnant la priorité à son bien-être. Son courage montre, encore une fois, pourquoi elle est une inspiration pour tant de personnes ».

Simone Biles s'est justifiée, plus tard devant la presse, en expliquant devoir « faire face à ses démons » et « ne plus avoir autant confiance » que par le passé, ni prendre « autant de plaisir qu'avant ». (…) Je sais que ce sont les Jeux, je voulais les faire pour moi seule (elle s'arrête pour pleurer, ndlr), mais j'y participe en fait pour d'autres que moi. Cela me fait mal au plus profond de moi que faire ce que j'aime m'ait été enlevé. Je dois faire ce qui est bon pour moi et me concentrer sur ma santé mentale et ne pas compromettre ma santé et mon bien-être, c'est pourquoi j'ai décidé de prendre du recul ».

Huffington Post - RMC Sport - The Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !