Journée de la femme : la mobilisation soviétique devenue journée universelle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Clara Zetkin, pionnière de la journée de la femme
Clara Zetkin, pionnière de la journée de la femme
©DR

Un peu d'histoire...

Journée de la femme : la mobilisation soviétique devenue journée universelle

Il faut remonter au début du 20ème siècle pour en connaître l'origine, plutôt inattendue.

Le 8 mars, c'est la journée internationale de la femme. La légende veut qu'une manifestation de couturières de New-York, le 8 mars 1857, soit à l'origine de cette fête. Pourtant, cette dernière n'a jamais eu lieu. "Les journaux américains de 1857, par exemple, n’en ont jamais fait mention", explique ainsi l'historienne Françoise Picq au site internet du CNRS.

C'est en fait bien plus tard, en 1910, qu'on retrouve la trace d'un tel mouvement… qui n'a en fait rien à voir avec le féminisme mais plutôt avec le socialisme. Clara Zetkin, une militante allemande propose ainsi à Copenhague, lors de la IIe conférence internationale des femmes socialistes, une journée pour mobiliser les femmes afin de prendre de court les féministes, ces "bourgeoises". Le 8 mars n'existe pas encore et l'initiative va doucement se perdre, jusqu'à la révolution russe.

Le 8 mars 1917, à Saint-Pétersbourg, les ouvrières descendent dans la rue pour réclamer du pain. Pour le parti communiste et Lénine, ce jour sera donc celui des femmes ou plutôt de leur mobilisation.

Il faut ensuite attendre la fin de la Deuxième Guerre Mondiale pour que cette journée se diffuse dans le monde entier, sans se restreindre aux socialistes. En 1977, elle est officiellement reconnue par les Nations Unies.

Lu sur le journal du CNRS

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !