Valérie Pécresse "n'est pas Margaret Thatcher, c'est Margaret girouette", selon Amélie de Montchalin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran CNews / DR
Amélie de Montchalin était l'invitée de la matinale de CNews, ce jeudi 3 février.

Promesses de campagne

Valérie Pécresse "n'est pas Margaret Thatcher, c'est Margaret girouette", selon Amélie de Montchalin

Amélie de Montchalin, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, était l'invitée de Laurence Ferrari sur CNews, ce jeudi 3 février. Elle a notamment critiqué les propositions de Valérie Pécresse. 

Interrogée par Laurence Ferrari sur CNews sur le pouvoir d'achat et la hausse des salaires, Amélie de Montchalin a critiqué les propositions de Valérie Pécresse. La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques a notamment déploré le fait que Valérie Pécresse change trop souvent d'avis dans ses promesses de campagne, notamment via l'exemple de la hausse des salaires passant de 10% à 3% ou sur l'évolution des chiffres pour les réformes du nombre de fonctionnaires ou au coeur de "l'administration administrante".  

Selon Amélie de Montchalin, "ce n'est pas sérieux, ce n'est pas Margaret Thatcher, c'est Margaret girouette. Il n'y a pas de consistance. C'est un programme technocratique".

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !